Nelson Mandela : l'hymne à l'amour

Grâce à ses talents d'homme de paix et de messager prônant la tolérance, Nelson Mandela reste l'éternel bienfaiteur de la tempérance et de l'unité.

Nelson Mandela a insufflé inlassablement un courant de bonté et de paix devenu international. Les médias n’ont de cesse de parler de ce militant qui agit, de l’homme qui résiste, du guerrier pacifique, du prophète. Ses yeux paisibles, son visage orienté vers des lendemains meilleurs ont fait vibrer chaque pays, à l’appel de ses rassemblements, aux cris de son cœur, à sa demande de sagesse.

Son implication intellectuelle et humaine pour le devenir d’autrui, sans peur palpable, bravant les violences et les humiliations infligées, font cadeau à l’histoire du monde d’un immense héritage, celui de Madiba ou la patience d’un ange.

La naissance de l'homme

Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918, à Mvezo, en Afrique du sud. Il est le fils d’une famille royale qui règne alors sur ce territoire. C’est à ce titre qu’il devient le premier membre de son foyer à aller à l'école, où son institutrice Miss Mdingane lui donne le nom anglais de Nelson. C’est une pratique très usitée à cette époque.

Nelson Mandela passe son "junior certificate", puis rejoint l’école méthodiste d’Healdtown. Plus tard, il intègrera l’université de Fort Hare pour y étudier le droit.

C’est à l’âge de dix-neuf ans que Nelson s’initie au sport de combat (la boxe) ainsi qu’à la course à pied.

Ses convictions invincibles

C’est lors de ses études juridiques que Madiba rencontre Oliver Tambo qui deviendra son grand ami. Pour autant, sa curiosité positive relative à l'égard de l’autre n’a de cesse de s’accroître. Son envie d’harmonie et de justice le mène à la connaissance, puis à la reconnaissance de l’œuvre de Gandhi. La méthode de non violence prônée par ce dernier le convainc totalement. En effet, Nelson Mandela y voit une manière efficace de lutter contre l’oppression, le colonialisme et l’apartheid.

Une résistance hors du commun

En 1944, Nelson Mandela s’allie au Congrès national africain (ANC) et fonde la Ligue de jeunesse de l'ANC avec Walter Sisulu et Oliver Tambo, qui lutte contre la domination politique de la minorité blanche et la ségrégation raciale.

Les élections de la honte en 1948 déchaînent son engouement pour l’équité. Son engagement est passionné et puissant. C’est ainsi que quelques années plus tard, son élection à la tête de l’ANC ne surprendra aucun des partisans.

Puis, vers la fin des années 70, après les émeutes de Soweto, Nelson Mandela devient le symbole de la lutte contre l’apartheid. Il bénéficiera d’un déchaînement médiatique et populaire ainsi que d’une campagne internationale en faveur de sa libération.

Après 27 années d’emprisonnement, le héros modeste et digne est enfin libéré le 11 février 1990.

Dans sa vie personnelle, il a traversé de nombreuses épreuves auxquelles il a toujours su faire face.

Autres dates importantes de sa vie

*12 juin 1964 : condamné à la prison à vie pour terrorisme.

*11 février 1990 : libéré sans condition par le président Frederik Willem de Klerk.

*1993 : prix Nobel de la paix conjointement avec FW de Klerk.

*Avril 1994 : élu premier président noir d'Afrique du Sud.

*1999 : il se retire de la vie politique.

Ses citations historiques

- "Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté."

- "Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès."

- "Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement atteint la liberté d'être libres."

- "Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres."

- "Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit."

- "Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière — et non pas notre obscurité — qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu ! Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus ; elle est en chacun de nous et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres."

(Extrait de son discours de 1994)

Sur le même sujet