Noël, happy Christmas!

Cette fête est souvent le moteur de retrouvailles familiales et conviviales. L'attrait des cadeaux, les légendes s'y référant la subliment davantage.
5

La fin de l’année s’achève bientôt emmenant avec elle plaisir et désillusion. Clore cette parenthèse et donner un sursaut de générosité semble être également l’emblème de saint Nicolas. Outre les "festoyeurs" convaincus, les incrédules relatifs à la religion chrétienne ne se privent pas, et Noël se confond ainsi entre famille et dîners abondants. L’offrande est généreuse et chaque membre d’un foyer reçoit tout en sachant donner.

L’héritage du mythe

Le vécu d’une ère où des moments féériques s’imposent et dont les calendriers disposent attendrissent particulièrement les plus jeunes d’entre nous. Noël a, dans son aisance communicative et son endurance au froid, battu le record d’émotion chez les jeunes gens ces dernières décennies.

Les rituels européens à l’approche de l’hiver restent nombreux et ancestraux. Pour autant, il est à noter que les premiers chrétiens ne fêtaient aucunement Noël qui, par définition, est la naissance de Jésus-Christ. Il aura fallu attendre plus de cinq siècles pour que la fête précitée soit généralisée.

En effet, la piété n’avait que Pâques pour seule célébration annuelle. Puis, le souhait d’"historiciser" la naissance de Jésus-Christ se fit ressentir à partir du IVe siècle. Le 25 décembre deviendra alors la date officielle de commémoration.

L’existence du Père Noël

L’image est convoitée et inspire les plus grands. Déguisements rouges de rigueur, cheminée en option, l’icône se faufile commercialement et humainement. Les enfants l’idolâtrent et espèrent, emprunts de leurs rêves les plus fous. Les commandes de jouets affluent dès la fin novembre, les lettres fusent en abondance, l’attente se fait inquiétante. De la maternelle à l’école primaire les écoliers inventent et personnifient à leur convenance celui qui sera le bienfaiteur du réveillon. Les centres commerciaux, les marchés adoptent le Père Noël de façon hebdomadaire. Les photos sont à l’honneur, les souvenirs enchanteurs.

La longue barbe, les rennes, les étoiles et la magie s’estompent au fil des ans dans la croyance, mais nullement dans l’esprit de la fête pour bon nombre d’entre nous, c’est pourquoi l’héritage de la légende et de sa pérennité se transmet de génération en génération.

Quelques citations enguirlandées

"Le temps, c'est quand on va d'un Noël à l'autre." (Paul Villeneuve, chroniqueur québécois.)

"Noël, c'est la veille, c'est l'attente." (Georges Dor, extrait d’ Après l'enfance .)

"L'enfance, c'est de croire qu'avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée." (André Laurendeau, extrait des Voyages au pays de l'enfance .)

L’esprit de Noël

Des instants de générosité, des élans de sympathie, mais aussi des minutes pour se questionner sur la disparité du monde. Tendre la main, sourire, aimer, ce jour précis, c’est précisément donner un sens à la magie de Noël.

http://www.croixsens.net/enfant/familletrouble.php

http://www.fasozine.com/index.php/societe/societe/2248-laced-au-chevet-des-enfants-en-difficulte

http://blog.hoptoys.fr/index.php/post/2008/10/17/comment-aider-les-enfants-en-difficultes

Sur le même sujet