La sociologie des professions

Quels sont les champs de recherche de la sociologie des professions?

La sociologie des professions est impulsée aux Etats-Unis dès le krach boursier de 1929, notamment avec les travaux publiés par l'Ecole de Chicago. L'Ecole de Chicago naît lorsque l'industrialisation et l'urbanisation s'accélèrent au début du XXe siècle. Ces chercheurs font de la ville un lieu d'étude privilégié. Leurs travaux s'appuient sur une démarche empirique: les théories sont élaborées à partir des données recueillies. La sociologie des professions est un de ces domaines de recherche.

Petit historique de la sociologie des professions

La sociologie des professions est à la croisée de plusieurs champs de recherche de la sociologie. Cette discipline touche à la sociologie du travail, à la sociologie organisationnelle et à la sociologie des connaissances. Historiquement, elle connaît des critiques vis-à-vis de la définition qu'elle donne de la profession dans les années 1960 (cf. COUTURE, D. in Sociologie et sociétés, vol.20, n°2, 1988, p.5-7). En effet, elle étudie alors la profession à travers le monopole qu'elle constitue. La sociologie des professions semble alors en passe de s'éteindre. Elle rassemble des chercheurs dans les années 80 avec des études qui touchent des phénomènes sociétaux globaux. Les caractéristiques de ces travaux sont de faire des études comparatives entre professions, entre différentes sociétés.

Les enjeux de la sociologie des professions

L'ouvrage La Socialisation de Dubar permet d'introduire une approche innovante en France. En étudiant les différentes théories existantes, il tente de définir ce qu'est l'identité sociale et comment elle se construit au cours des processus de socialisation. Dans une démarche interactionniste, il travaille dans le champ de la sociologie des professions. Par tradition, on privilégie la sociologie des organisations et celle du travail. La sociologie des professions recouvre trois enjeux:

• des enjeux politiques avec l'importance du rôle de l'Etat, acteur prégnant en France

• des enjeux culturels en étudiant la signification subjective des activités professionnelles

• des enjeux économiques avec la structure des marchés du travail

Depuis les années 1980 et la domination de la logique du marché, les enjeux économiques prennent une importance croissante par rapport aux enjeux politiques et culturels. La démarche suivie par les chercheurs est diachronique, c'est-à-dire qu'elle étudie les évolutions historiques et qu'elle est comparative. Cette discipline s'intéresse aux professions comme un élément structurant à différents niveaux.

Les sociologues fonctionnalistes montrent l'importance des professions dans le fonctionnement de la société alors que les sociologues interactionnistes soulignent son importance dans la construction identitaire des individus. De nouvelles théories élaborées à partir des années 1980 étudient les professions sous l'angle économique.

Sur le même sujet