Bordeaux et la Garonne, un autre regard sur le fleuve

Après avoir aménagé les quais avec succès, 2011 sera l'année de la Garonne à Bordeaux, un fleuve longtemps délaissé par la capitale du Sud-Ouest.

Longtemps engoncée dans un carcan d’immobilisme, Bordeaux, la capitale du Sud-Ouest, a changé et compte bien poursuivre son évolution. En 2011, direction la Garonne! Plusieurs manifestations sont déjà programmées pour mettre en scène le renouveau amoureux des Bordelais et de leur fleuve. C’est Michel Corajoud, architecte-paysagiste, déjà inventeur du miroir d’eau devant la place de la Bourse, qui est en charge de réconcilier la ville et l’eau. Le bois et l’acier seront les matériaux vedette des nouveaux pontons qui verront le jour au printemps 2011. Rive gauche, deux nouveaux accès vont ainsi être installés tandis que trois autres points d’accostage seront réaménagés sur la rive droite.

Un air de plaisance

Mais le plus important changement aura lieu quai Richelieu, où un ponton d’une longueur de 150 mètres et d'une largeur de 5 mètres pourra accueillir yachts et voiliers. Une véritable révolution nautique et maritime... A quelques encablure de là, quai des Chartrons, le bateau de la société Croisière Europe, "Princesse d’Aquitaine", viendra lui rejoindre son nouveau port d’attache en mars prochain. Des croisières de plusieurs jours pourront alors être proposées aux voyageurs d’ici et d’ailleurs. Depuis quelques semaines, deux bateaux-taxis sont en service sur la Garonne et l’activité de la péniche-hôtel "La Mirabelle" a repris. Des occasions de découvrir la ville vraiment autrement.

La fête du fleuve

Les 18 et 19 juin 2011, la ville organisera la fête du fleuve qui aura des allures nouvelles. A cette occasion, deux épreuves nautiques exceptionnelles seront proposées. Une régate entre Bordeaux et Bilbao - déjà surnommée la régate "BB" - qui réunira une quarantaine de voiliers d'une part; une course de trainières, les célèbres barques basques avec leur multiples rameurs, d'autre part. La traversée du fleuve à la nage aura, quant à elle, toujours lieu mais depuis l’installation du nouveau ponton du quai Richelieu.

L’art contemporain à l’eau

Résolument tournée vers l’art contemporain avec l’organisation de plusieurs manifestations aussi inédites qu’inattendues, la ville a mis en place, depuis 2009, Evento. Cette nouvelle biennale d'art contemporain se veut ouverte sur la ville et ses habitants. Elle a soulevé quelques polémiques lors de sa première édition mais a également suscité la venue de nombreux visiteurs. Pour la prochaine, édition, les expositions et les activités artistiques proposées auront le fleuve pour partenaire sous la houlette de Michelangelo Pistoletto, le directeur artistique d’Evento 2011.

Après la passerelle

Pour la première édition d’Evento, la passerelle en bois amovible du Japonais Kawamata faisait le lien entre la ville et le fleuve. C'était aussi un bonheur pour les regards. Pour la seconde édition de ce nouveau rendez-vous artistique et urbain, la ville a donc retenu Michelangelo Pistoletto et sa Fondation Cittadellante. Cette figure de l’art contemporain international a été récompensée par un Lion d’Or à la Biennale de Venise en 2003, la ville de l’eau par excellence. De bon augure ? Rendez-vous au début du mois d'octobre 2011, pour voir les résultats !

Sur le même sujet