6 vraies raisons d'être sur les réseaux sociaux

Pourquoi malgré les réticences que l'on peut avoir, il est important d'être sur les réseaux sociaux. Comment les dompter, en tirer parti.
11

Aujourd’hui, tout le monde, s’il y consacre un peu de temps, peut se créer un blog de qualité, suffisant du moins pour exprimer son opinion et ses goûts et permettre à un artiste notamment d’exposer son travail. Bien animé, il peut être une vraie vitrine et une carte de visite. Mais sans être propulsé par les réseaux sociaux ou utiliser la lumière que peuvent offrir Viadeo ou Facebook, avoir un blog aussi beau qu’il soit peut vite se résumer à avoir créé une boutique dans une impasse.

Vous l’avait sans doute déjà entendu, ce qui compte dans le commerce, c’est l’emplacement, à l’ère du numérique, ce sont les liens que l’on a pu se créer et les recommandations que l’on a pu susciter, qui sont les bases. Trop d’artistes sont réticents, pensent que c’est une perte de temps ou imaginent que ce n’est pas pour eux. Pourquoi refuser lorsque l’on souhaite se faire connaître grand public et émerger, d’entrer en contact avec plus de 500 millions d’utilisateurs.

Revenons sur les 6 raisons les plus souvent évoquées par les artistes pour ne pas participer aux réseaux sociaux. Analysons-les...et tentons de comprendre pourquoi ce ne sont pas des excuses...

  • 1 Je ne veux pas paraître cool à tout prix et devoir me vendre. Je n’aime pas l’idée de créer un personnage.

Alors comment faire sans tomber dans l’égo-trip…

Vous voulez faire parler de vous...parler des autres

Mettez en valeur les membres de votre communauté / vos fans / vos amis / les artistes que vous respectez).

Partagez les éléments qui vous paraissent même banals. Ne songez même pas à vous vendre ou à vendre votre musique avant de bien tout piger. Peu à peu une relation de confiance va se créer, ensuite plus ils s’intéresseront à ce que vous posterez, plus il sera facile de les amener à s’inscrire à votre newsletter, à visiter votre site web…

Ne négliger pas les recommandations et le fameux clic sur I Like qui peut tout changer.

Gardez-ça en tête : 78% des gens font confiance à l’avis de leurs amis (c’est-à-dire le bouton “Like” (J’aime) sur Facebook) pour des produits et des services qu’ils achètent. Seulement 14% d’entre eux font confiance à la télé, la radio et la pub dans la presse. (Source : Socialnomics ).

Donc en gros, vous devez devenir un des artistes que les gens recommandent.

  • 2 Vous vous dîtes promouvoir ma musique sur les réseaux sociaux est une perte de temps, créer son réseau est inutile.

Evidemment, si vous passez votre temps sur les réseaux sociaux, au lieu de travailler ou de prospecter, cela ne marchera pas. Les médias sociaux ne vont probablement rien vous rapporter directement à court terme. Il ne vous apportera sans doute aucun client ou acheteurs, mais il permet sans nul doute de fidéliser et de tenir informé vos précédents clients et vos fans. Toujours est-il qu’il est plus facile de présenter son travail ou de vendre, c’est bien de cela dont-il s’agit ici, à un ancien client qu’à un prospect. En renforçant votre relation avec eux, ils seront plus enclins à acheter.

  • 3 L es médias sociaux et le marketing prennent trop de temps.

Si vous souhaitez juste répété et jouer, ce n’est peut-être pas pour vous..

Il y a des questions à se poser…

Comment voyez-vous le succès ? êtes-vous prêts à vous investir dans l’utilisation de nouveaux outils ? Si votre unique objectif est de faire la musique, alors pas de problème.

Continuez à vivre la musique pour vous et vos proches, il est certain que c’est un bien précieux, mais arrêtez d’espérer de pouvoir avoir de la valeur aux yeux des autres ( faire de la musique pour gagner de l’argent n’est peut être pas fait pour vous!)

Les américains n’ont pas peur de se l’avouer, pour vendre son art, il faut savoir utiliser le marketing.

  • 4 Personne ne fait confiance aux réseaux sociaux, communiquer par Facebook ou sur Viadeo n’a aucune valeur…

Ensuite, il y a près de 200 millions de blogs dans le monde, imaginez un peu le potentiel…il y en a bien un qui pourrait écrire sur vous.

  • 5 Les médias sociaux, c’est pour les jeunes. Je ne fais pas partie de cette génération là.

La catégorie des femmes de 55 à 65 ans est celle qui augmente le plus sur Facebook.

Ils ne représentent pas la majeure partie des utilisateurs , mais après s’être inscrite pour avoir des informations de ces petits enfants ou voir des photos, elle a continué à l’utiliser pour mettre ses propres photos et rester en contact avec ses proches.

  • 6 Je ne veux partager des messages débiles..Je ne veux que mes fans sachent ce que je fais dans ma vie privée

C’est vous qui décidez quand et comment répondre. Ne dîtes que ce que vous voulez dire, ne partagez que ce que vous voulez partager. Il y a déjà de quoi faire. Non ?

Retrouvez-moi sur le blog de MonArtiste

Sur le même sujet