Brock Lesnar abandonne les Arts Martiaux Mixtes

L'ex-champion des poids lourds UFC a annoncé sa retraite le 30 décembre dernier, suite à une défaite expéditive infligée par Alistair Overeem.
60

Plus de 12 000 personnes étaient réunies au MGM Gran Garden Arena, à Las Vegas, pour assister au grand retour de Brock Lesnar dans l’octogone. Or, il n’aura fallu que deux minutes 26 secondes à son adversaire, le néerlandais Alistair Overeem, pour vaincre l’ancien champion. Bien qu’il paraissait confiant et en pleine possession de ses moyens, Lesnar n’a jamais réussi à imposer son rythme et s’est finalement effondré après une série de coups de genou portés au haut du corps. Overeem s’est alors rué sur son rival pour le frapper au visage, obligeant l’arbitre à stopper le combat.

Visiblement ému en prenant la parole, Lesnar a félicité le grand vainqueur de la soirée avant d’annoncer sa retraite de l’UFC, conformément à une promesse faite à sa femme et ses enfants. Il a ensuite remercié Dana White, président de l’organisation, puis a quitté l’arène sous une pluie d’applaudissements dissimulant quelques huées.

Il s’agissait d’une deuxième défaite consécutive pour le colosse de 34 ans, qui avait d’abord perdu son titre face à Cain Velasquez le 23 octobre 2010.

De la WWE à l’UFC, en passant par la NFL

Après une fructueuse carrière de lutteur amateur au niveau collégial, comptant 106 victoires pour seulement cinq défaites, Lesnar est employé par la prestigieuse organisation WWE (autrefois la WWF). Durant plus de trois ans il a récolté tous les honneurs en défaisant les plus grands catcheurs de son époque, dont The Undertaker et The Rock, en plus d’avoir remporté la ceinture de championnat à trois reprises. Pourtant, malgré son immense popularité et au grand dam de ses patrons, Lesnar abandonne la lutte professionnelle pour tenter sa chance dans la NFL. En 2004 il participe aux matchs pré-saison des Vikings du Minnesota, où il obtient un succès mitigé en tant que plaqueur défensif. Cet effort est jugé insuffisant pour faire partie de l’alignement officiel de l’équipe, qui lui offre tout de même un poste dans la (maintenant défunte) ligue NFL Europe. Brock Lesnar décline la proposition pour des raisons familiales et renonce définitivement à son rêve de jeunesse de devenir footballeur professionnel.

C’est après un court retour à la lutte qu’il décide d’entamer une carrière de combattant libre dans les arts martiaux mixtes, avec tout le succès qu’on lui connaît.

Victoire contre la sigmoïdite

De tous les combats qu’il a menés, c’est sans doute celui contre la sigmoïdite qui fut le plus décisif. Suite à un premier séjour dans une clinique canadienne, dont il garde un bien mauvais souvenir, Lesnar est diagnostiqué avec la mononucléose à l’automne 2009. Il est donc contraint d’interrompre l’entraînement et d’annuler son prochain combat. Des tests approfondis révélèrent ensuite que la maladie était due à une grave infection du côlon, la sigmoïdite, et qu’une opération chirugicale était nécessaire.

Malgré un retour convaincant dans l’octogone en 2010, il fit une rechute l’année suivante et fut opéré de nouveau. Cette fois il subit l’ablation d’une section d’environ 30 centimètres du gros intestin. Bien qu’il se soit remis de l’opération avec succès, Lesnar n’est plus le même athlète depuis la maladie qui aura finalement raison de sa carrière de combattant libre.

Maintenant qu’adviendra-t-il de Brock Lesnar? Le principal intéressé ne s’est pas encore prononcé sur le sujet, mais les rumeurs font état d’une éventuelle carrière au cinéma et même d’un possible retour à la WWE. Quoi qu’il en soit, il ne restera certainement pas à l’abri des projecteurs bien longtemps. Après avoir perdu son titre face à Cain Velasquez, lorsque Joe Rogan lui avait demandé s’il comptait apprendre de ses erreurs et revenir plus fort, Lesnar avait répondu : « C’est ce que fait un champion, pas vrai? ».

Sources :

http://www.ufc.ca

http://wikipedia.org/

Sur le même sujet