user_images/59737_fr_17435_1364.jpg

ODILE PENET

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Odile Penet

Déclenchement de l'accouchement

Déclencher le travail d'accouchement. Un geste médical courant, mais non sans conséquence.

Certaines futures mères sont intéressées par le déclenchement de l’accouchement pour des raisons de confort physique (fatigue maternelle), d’organisation familiale (obligations professionnelles du conjoint, gardes des autres enfants) ou de convenance personnelle (choix de la date de naissance). Cependant, de nombreuses études démontrent régulièrement que cet acte n’est pas anodin. Quels sont les risques pour les femmes et les bébés ?

Les déclenchements se sont banalisés. En fait, ils concerneraient plus de 50% des accouchements dont seulement un tiers pour des raisons médicales, telles que certaines pathologies maternelles. Cependant de récentes informations démontrent qu’un déclenchement d’accouchement sans raisons médicales valables, présentent plus désavantages que d’avantages.

Convenances personnelles

Certains obstétriciens travaillent en alternance et en mode de garde, ce qui insiste certaines futures mères à opter pour un déclenchement afin d’être sûre qu’elles accoucheront avec le médecin de leur choix. La décision peut aussi se faire sur proposition de l’obstétricien qui souhaite accoucher sa patiente avant une absence prévue, ou pour des raisons d’organisations propres au service de la maternité.

L'éloignement de la maternité ou des conditions géographiques particulières (les habitants des régions reculés) sont des indications couramment évoquées.

Sans danger ?

Les déclenchements sont toujours présentés aux futurs parents comme un acte simple, routinier et sans danger. Cependant, les données recueillies lors de nombreuses études au niveau international, suggèrent que le déclenchement chez les primipares (premier accouchement) n’est pas sans effet sur le déroulement de l’accouchement.

Une étude américaine a mise en évidence que sur 485 primipares déclenchées, 34% avaient accouche par césarienne, contre seulement 20% des femmes sans déclenchement. Cette étude prouve le lien direct entre les risques de césariennes et le déclenchement d’accouchement. Une césarienne est une opération majeure, qui n’est pas sans possibles risques pour la mère et l’enfant. (Infection, perte majeure de sang, complications respiratoires, longue convalescence, problèmes d’allaitement, risque pour les grossesses à venir, etc.).

Et pour les bébés ?

Les résultats démontrent que les bébés souffrent aussi du déclenchement de l’accouchement. Dans ce cas, les nouveau-nés ont plus souvent besoin d’apport d’oxygène après la naissance. Le déclenchement augmente aussi les nombres de soins en services néonatal.

Toute intervention médicale lors d’une grossesse sans risque, interfère avec le caractère naturel du travail et de l’accouchement. Les interventions médicales sont rarement sans conséquence directe pour la mère et son enfant.

Raisons médicales

Votre professionnel de la santé peut à tout moment suggérer un déclenchement pour des raisons médicales. Il est important alors d’ouvrir le dialogue :

  • Est-ce vraiment une urgence médicale ?
  • Peut-on attendre 24 ou 48 heures ?
  • Y-a-t-il des méthodes naturelles pour déclencher l’accouchement ?
Références :

Février 2011 Journal of Reproductive Medicine University of Rochester in Rochester, NY

À propos de l'auteur

user_images/59737_fr_17435_1364.jpg

ODILE PENET

Passionnée par la vie et les différences culturelles, mon
  • 69

    Articles
  • 8

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!