Accouchement : Quand se rendre à l'hôpital ?

Des questions que de nombreux futurs parents se posent : Est-il trop tôt pour aller à la maternité ? Si j'attends, sera-t-il alors trop tard ?
195

De multiples facteurs sont à prendre en considération, tels que le nombre d’ accouchements précédents, la distance du trajet jusqu'à la maternité, les conditions de santé générale, pendant la grossesse, de la mère, etc.

Ces éléments permettent en général d’aider à décider du moment pour se rendre à la maternité.

D’une façon générale, les futurs parents sont souvent conseillés de prendre le chemin de l’hôpital lorsque les contractions reviennent régulièrement toutes les 5 minutes. Cependant, cette consigne ne prend en compte qu’un seul paramètre du travail. Quels sont les autres indicateurs à évaluer, afin de prendre la décision d’attendre ou de partir ?

Questions à se poser avant de se rendre à la maternité ?

- Combien d’accouchements préalables a eu la maman ? Ce facteur joue un rôle important puisqu’en général, après un premier accouchement, le travail a tendance à être souvent plus rapide. Quelle était la durée du précédent accouchement ?

- Quelle est la distance entre le domicile et l’hôpital ? Les kilomètres et les heures de pointe sont définitivement des éléments cruciaux à ne pas négliger lors de la prise de décision. Si la mère se trouve à plus de 45 minutes du lieu de naissance et que ce n’est pas son premier accouchement, il est sans doute raisonnable de ne pas trop attendre.

- S’agit-il d’une grossesse à risque ? Généralement, les médecins recommandent aux femmes ayant une grossesse à risque, de se rendre assez tôt à la maternité afin de bénéficier d’un suivi rigoureux. En cas de doute, il est toujours préférable de vérifier auprès de l’équipe médicale.

- Comment faire la différence entre le « vrai » et le « faux » travail et reconnaître les symptômes de l’accouchement ? Il faut bien sûr calculer la fréquence des contractions, mais il est aussi important de surveiller d’autres signes de changement, Si les contractions durent pendant une heure et s’intensifient en durée et en intensité, c’est probablement un signe de travail. A surveiller aussi le comportement de la future maman ainsi que d’autres symptômes, tels que la perte éventuelle du bouchon muqueux.

- La péridurale sera-t-elle demandée ? Si la future mère souhaite avoir recours à une péridurale, il est préférable de se rendre à la maternité dès que les contractions semblent régulières, quel que soit la distance à parcourir. En effet, cette procédure médicale nécessite de la préparation (bilan biologique, contrôle de la température, vérification du matériel, préparation de la patiente, disponibilité de l’anesthésiste, etc.).

- Quelle est l’intensité des contractions ? Si les contractions demeurent intenses, il est préférable de ne pas attendre qu’elles soient à un intervalle de 5 minutes.

Si les futurs parents sont anxieux ou inquiets à l’idée d’une naissance précipité, se rendre à la maternité semble raisonnable. Le stress et l’angoisse ne sont pas des éléments favorables à la bonne progression d’un accouchement. La plupart des récits d’un accouchement précipité (naissance dans une voiture, à la maison, etc.) ne concerne pas un premier accouchement.

Quand préparer son sac pour partir ? Tenir prêt son sac pour aller à la maternité avec les affaires de la maman et du bébé, permet de limiter le stress quand le travail commence.

Si la future mère est à moins de 37 semaines d'aménorrhée de grossesse et qu’elle montre des symptômes de travail, il faut alors appeler son médecin sans tarder, voire les urgences et se rendre à l’hôpital sans tarder pour éviter un accouchement prématuré.

D’une façon générale et si c’est un premier accouchement et que la maman habite à une distance raisonnable de la maternité, on peut attendre que les contractions soient à 3 à 5 minutes d’intervalle, qu’elles durent 60 secondes et cela pendant au moins une heure (voire plus). L’intensité des contractions doivent être telle que la femme a du mal à parler et doit faire une pause.

Commentaire : Il est cependant toujours préférable de consulter son médecin traitant ou sa sage-femme pour s’assurer qu’ils sont en accord avec ces informations.

Références : The Birth Partner – Penny Simkin

Sur le même sujet