Christy Turlington Burns : "No Woman, No Cry"

Dans son blog, Christy, mannequin, maman et militante, explique son engagement pour la santé maternelle et présente son documentaire « No Woman, No Cry ».

Christy Turlington Burns est mannequin, maman, militante mais aussi réalisatrice. Sur le site Internet américain Today Moms , Christy Turlington Burns vient de publier un nouvel article dans son blog. Elle se confie sur les décisions qu’elle a prises pour ses accouchements, explique où et comment elle a donné naissance à ses deux enfants et pourquoi elle a choisi « la voie du milieu » pour leurs naissances.

Sa propre expérience en salle d'accouchement l’a incitée à devenir un défenseur de la santé maternelle à travers le monde, et à réaliser le documentaire No Woman, No Cry , dont la première vient d’avoir lieu aux Etats-Unis.

Des podiums au militantisme

Avec plus de 25 années à la pointe de l'industrie de la mode, après avoir honoré toutes les couvertures de Vogue et du magazine Time, Christy Turlington Burns s’est engagée dans le militantisme à la suite du décès de son père d’un cancer du poumon en 1997. La militante Christy oriente alors son combat vers les soins préventifs, plus particulièrement, la prévention du tabagisme et le sevrage tabagique. Christy a collaboré à plusieurs campagnes de santé publique et de services en 2002 et a lancé un site Web primé, smokingisugly.com. Ses activités sont dès lors multiples et variées.

Elle collabore à Today , une émission de la chaîne américaine NBC en tant que correspondante, sur des sujets aussi variés que l'état de l'éducation des filles en Afghanistan au début de 2002 et une entrevue avec Sa Sainteté le Dalaï Lama à son domicile à Dharamsala, en Inde.

En 2005, elle commence à travailler avec l'organisation humanitaire CARE International et devient alors leur porte-parole en matière de santé maternelle. Elle a également été ambassadrice pour (RED) depuis leur lancement en 2006. Son travail au nom de CARE et (RED) l’a amenée à poursuivre une maîtrise en santé publique à l'Université de Columbia Mailman School, où elle est actuellement étudiante.

Au service des femmes

En 2008, Christy a commencé à travailler sur un film documentaire sur l'état de la santé maternelle à travers le monde. Dans son premier long métrage, Christy raconte les histoires fortes de femmes enceintes dans quatre régions du monde : une tribu isolée Massaï en Tanzanie, un bidonville du Bangladesh, une unité de soins post-avortement au Guatemala, et d'une clinique prénatale aux États-Unis. No Woman, No Cry a été projeté pour la première fois au Festival 2010 du film de Tribeca à New York, et la première diffusion télévisée aux États-Unis a eu lieu sur le nouveau réseau Oprah Winfrey (OWN) le 7 mai 2011.

En même temps que les débuts de son documentaire, Christy lance une nouvelle campagne « Every Mother Counts » (« Chaque Mère Compte »), qui est un plaidoyer et une mobilisation pour améliorer l'éducation de la santé maternelle et infantile.

Cette campagne a pour but de sensibiliser une nouvelle audience afin de mieux comprendre les défis et les solutions en matière de santé maternelle tout en encourageant les actions pour améliorer la vie des jeunes filles et des femmes à travers le monde.

Christy vit à New York avec son mari - réalisateur Edward Burns - et leurs deux enfants.

www.everymothercounts.org est une plate-forme interactive offrant les outils de sensibilisation, d'éducation et d'actions.

---------------------------------

http://www.care.org/

http://www.joinred.com/aboutred

http://moms.today.com/_news/2011/05/18/6654689-christy-turlington-burns-why-i-chose-the-middle-way-when-having-my-kids

Sur le même sujet