Combien de temps dure un accouchement ?

La naissance d'un bébé nécessite du temps, tout simplement. Parfois, un long accouchement est bénéfique et nécessaire.

La question récurrente qui revient s’en cesse chez les femmes, avant et pendant un accouchement est « combien de temps mon accouchement va t-il durer ? ». Il est bien difficile d’y répondre et d’évaluer cette inconnue, la durée, qui reste déterminante quant aux conséquences médicales et émotionnelles d’un accouchement.

Le temps

Un accouchement peut durer jusqu'à plusieurs jours chez certaines femmes. Ce lent procédé peut s’avérer utile afin que le corps maternel et le bébé, soient prêts pour le travail actif et la naissance. Seulement 2% des naissances sont dites " précipitées ".

Les futures mères ne souhaiteront cependant jamais imager un long accouchement et cette perspective leur semble terrifiante lorsqu’elles pensent à la douleur physique, la fatigue et aux différentes interventions médicales qui pourront être nécessaires.

Malheureusement, dans nos cultures modernes et occidentales, nous valorisons rarement ce qui requiert du temps. Même si nous apprécions un repas dominical ou familial qui aura mijoté des heures et demandé une longue préparation, nous nous contentons souvent de repas pris sur le pouce ou de « fast food », sans pour autant envisager qu’un repas traditionnel est plus bénéfique pour notre santé et notre bien-être. L’accouchement est devenu un autre domaine pour lequel nous n’accordons pas assez de temps. Les femmes souhaitent être déclenchées afin d’accélérer le procédé naturel. Le corps a malgré tout besoin de se préparer et de s’échauffer avant que le travail ne s’installe définitivement. L’ utérus est tout simple un muscle. Certaines futures mamans choisissent même de demander et de programmer un accouchement par césarienne.

La norme

Un long accouchement n’est pas obligatoirement le signe d’une anomalie ou d’un problème médical.

En réalité, chaque travail et accouchement, est différent. Il reste difficile de mesurer de façon réaliste et précise la longueur d’un accouchement. Selon certaines observations, principalement celles du Dr Friedman concernant la progression du travail, il est commun de considérer que les mères en travail actif progressent environ d’un centimètre de dilatation par heure.

Malheureusement cette grille de référence est maintenant utilisée par défaut et comme norme mais n'en pas applicable pour à toutes les naissances.

Qu’en est-il de la douleur ? Certaines femmes mesurent la durée de leur accouchement à partir du moment où la douleur physique se fait plus intense. Cependant il est probable que le travail ait commencé avant qu’elles n’en ressentent les premiers effets ou ne deviennent inconfortables.

Les femmes qui ont eu plusieurs accouchements peuvent en témoigner ; certaines naissances peuvent nécessiter des jours et d’autres seulement quelques heures. Rien n’explique vraiment rationnellement ces écarts de durée. Les progrès peuvent sembler plus « lents » que la moyenne mais c’est peut-être tout simplement que ce travail nécessite plus de temps pour progresser.

La nature

L’accouchement est en effet une série de changements physiologiques du corps féminin et ne consiste pas seulement à la dilatation du col de l’utérus : changement du niveau des hormones, position du bébé, ouverture du bassin etc.

Il n’est pas rare de voir un travail démarrer et stopper sur plusieurs jours. Cela permet en fait à la future mère de se reposer entre temps. Il faut donc donner du temps à l’accouchement de progresser à son rythme. Les femmes sont cependant souvent encouragées et conseillées d’avoir recours à des interventions médicales afin d’accélérer la progression du travail comme-ci un long travail était en soi une anomalie. Intervenir médicalement, lorsque cela n’est pas nécessaire, peut, en fait, interférer avec le déroulement normal prévu par la nature.

Pendant l’accouchement et afin de maintenir une bonne progression du travail et de bénéficier de temps il est important de se rappeler les points suivants et d’en discuter avec son médecin :

- Manger et boire afin de garder son énergie

- Ne pas se rendre trop tôt à l’hôpital (avec le consentement du médecin ou de la sage-femme)

- Rester active et changer de position pendant le travail (éviter la position allongée sur le dos)

- En cas de lente progression, faire de petites siestes de temps en temps

Un bébé nait à son propre rythme et au rythme du corps de sa mère.

Sur le même sujet