Soigner le stress par le sourire

Sourire : un traitement simple et à la portée de tous, pour réduire les effets négatifs d'un des fléaux du notre siècle, le stress.

Le stress est la cause numéro un des consultations chez le médecin généraliste en France et dans beaucoup de pays industrialisés. Le stress entraîne aussi une surconsommation de médicaments de type antidépresseurs et autres anxiolytiques, dont la France est l’un des pays champions en matière de prescriptions et de consommation. Et si d’autres thérapies holistiques existaient pour contrôler les tensions psychologiques et les angoisses ?

Avec l’engouement du public pour des médecines douces ou orientales et les problèmes liés à l’abus de la prise de certains médicaments, il n’est pas surprenant que des cherches se soient intéressés à étudier les effets bénéfiques et naturels du comportement humain pour contrebalancer les maux de nos sociétés.

Sourire

Lors d’une récente étude qui sera bientôt publiée dans le journal américain, Psychological Science, les scientifiques experts en psychologie, de l’Université du Kansas sont partis d’une simple question : le bonheur vous donne le sourire, mais l’action de sourire peut-il vous rendre heureux ?

Dans ce cas, quelle est l’efficacité d’un sourire forcé ? L’étude a d’abord cherché à mettre en évidence les différents types de sourire, la prise de conscience de l’action de sourire ; ensuite, les effets du sourire sur les individus et les répercutions possibles sur le corps et l’esprit, en situation de stress.

Oui, mais quels sourires ?

Il y a le sourire standard qui requiert seulement l’utilisation des muscles de la bouche, et le vrai sourire (dit du Duchenne) qui se propage jusqu’aux yeux. L’un est-il meilleur que l’autre ? La recherche a minutieusement étudié 169 individus volontaires et comparé les effets des expressions neutres du visage, le sourire standard et le sourire de Duchenne, en manipulant les visages et les expressions. Les participants étaient séparés en trois groupes afin d’évaluer les conséquences dans des conditions de stress et leur fréquence cardiaque.

Lutter contre le stress

Les résultats de cette étude ont mis en évidence que les sourires en général avaient une action bénéfique sur les effets corporels du stress, avec une meilleure efficacité pour le sourire de Duchenne. D’une façon générale, les sujets ont fait part d’un état de sentiments plus positifs que ceux qui ne souriaient pas du tout. Les bénéfices sont psychologiques et physiques.

Lors d’une situation de stress ou d’énervement (circulation, travail, tensions familiales, etc.) même si vous devez forcer un sourire, celui-ci vous aidera à diminuer votre stress, à diminuer votre fréquence cardiaque et contribuera à vous rendre plus heureux.

The full study,"Grin and Bear It: The Influence of Manipulated Positive Facial Expression on the Stress Response," is published in the journal Psychological Science .

Sur le même sujet