Tabagisme, grossesse et malformations Congénitales

Fumer alors qu'on est enceinte augmente les risques de nombreuses malformations congénitales. C'est ce que démontre une étude anglaise récemment publiée.
70

De nouvelles études ont démontré qu'il existe d'autres effets secondaires directement liés au tabagisme durant la grossesse que ceux déjà connus du grand public. En effet, il apparaît que fumer alors qu'on est enceinte augmente les risques que le bébé développe de nombreuses malformations congénitales.

Les consommateurs de tabac connaissent les potentiels dangers et effets néfastes pour leur santé liés à la cigarette. Pendant la grossesse, fumer peut s’avérer encore plus dangereux puisque la santé de deux personnes est en jeu. On savait déjà que fumer tout en étant enceinte augmentait les chances de fausse-couche, d’accouchement prématuré, de bébé de petit poids à la naissance ainsi que des problèmes d’asthme et d’apprentissage pour l’enfant.

Une raison supplémentaire de ne pas fumer pendant la grossesse ou du moins, d’essayer d’arrêter, est le risque de malformations congénitales. Une étude vient d’être publiée à ce sujet sur le site Internet d’Oxford Journals , le 11 juillet 2011.

Malformations et tabagisme

Le but de cette étude réalisée par des chercheurs anglais était de mettre en évidence la corrélation entre la consommation de tabac pendant la grossesse et les risques de malformation chez le nouveau-né. Jusqu'à présent, les études s’étaient surtout penchées sur les risques liés à la consommation d’alcool voire même de café pendant la grossesse . Les risques du tabac n’avaient jamais été directement mis en relation avec d’éventuelles malformations congénitales, et principalement les risques de malformations orofaciales.

Plus de 10 000 études ont été passées en revue par une équipe de plus de 172 observateurs et ce, durant les 50 dernières années. Les chercheurs n’ont pas omis de prendre en considération d’autres facteurs pertinents, tels l’âge de la mère et sa consommation d’alcool, qui sont des éléments augmentant les risques de malformations.

Des risques alarmants

Les conclusions des méta-analyses démontrent que fumer pendant la grossesse accroît les risques pour l’enfant, de naître avec une anomalie physique :

  • Malformations crâniennes
  • Pied bot varus équin
  • Fente palatine (bec de lièvre)
  • Déformation des membres
  • Malformations cardio-vasculaires

La consommation de tabac

Malgré les sonnettes d’alarme tirées par de nombreux membres du corps médical depuis plusieurs décennies, alertant des effets néfastes de la consommation directe de tabac ou du tabagisme passif, un nombre relativement important de femmes continuent de fumer pendant leur grossesse. Certaines sont même de grandes consommatrices.

De nombreuses études de santé 0ublique ont été réalisées au niveau international à ce sujet. Selon une enquête publiée en France 2007 par Info Conso, « environ un tiers des femmes enceintes fument en début de grossesse et 70% de ces femmes vont continuer à fumer tout au long de leur grossesse ». En 2003, le taux de femmes consommant du tabac avant leur grossesse était de 37 % et baissait à 17% lors du premier trimestre pour passer à 14% au troisième trimestre

Selon l’organisation américaine PRAMS, en 2004, plus d'un tiers des femmes fumaient encore au début de leur grossesse. 80 % des femmes qui arrêtaient de fumer le faisaient lors du premier trimestre. 50% des femmes enceintes qui fumaient pendant leur grossesse affirmaient consommer 5 ou moins, cigarettes par jour. Seulement ¼ des femmes avaient arrêté de fumer durant leur grossesse.

Recommandations

Depuis cette étude et alors qu’une grande majorité des femmes enceintes ne semblent pas réaliser la gravité des risques encourus par leur bébé à naitre, les spécialistes expriment leurs inquiétudes face aux risques potentiels de malformations congénitales.

Les auteurs pensent que les résultats de leur recherche vont motiver les femmes à arrêter de consommer du tabac pendant la grossesse. Ils souhaitent aussi que les risques potentiels de malformation liés au tabagisme soient inclus au programme d’éducation de santé publique, afin d’encourager les femmes à arrêter l’usage du tabac et cela, avant même le début d’une grossesse.

Sur le même sujet