Zoodyssée, un pôle science & nature

Premier site pédagogique de France, ce parc de faune sauvage est implanté près d'une des plus grandes réserves biologiques intégrales closes d'Europe.

À l’heure des préoccupations liées au climat, à l’environnement et à la biodiversité, le site pédagogique de Chizé, sur la commune de Villiers-en-Bois, dans le département des Deux-Sèvres, accueille Zoodyssée , véritable parc animalier de faune sauvage au service de la préservation de la biodiversité, et ce sur un territoire s’étendant sur 25 hectares.

Grâce aux partenariats avec l’ONF (Office National des Forêts), le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et l’Ifrée (Institut de Formation et de Recherche en Éducation à l'Environnement), Zoodyssée s’est implanté dans une situation privilégiée et permet de proposer une offre diversifiée au public, car il se veut une vitrine du dispositif Pôle international de la biodiversité.

Une mission d’éducation au développement durable

Fort de ces soutiens nationaux, de sa position géographique et de son degré de compétence scientifique, Zoodyssée a pour mission l’éducation en matière de développement durable. De ce fait, ce parc organise tant des colloques (Les Rencontres de la Biodiversité) que des expositions (L’Eau, une Ressource vitale; L’Albatros; Les Oiseaux autrement), ainsi que de nombreuses animations pour le public avec des sorties herpétologiques et entomologiques, ou pour comprendre le comportement social des magots. Pour les professionnels, des formations sont également dispensées, co-organisées avec l’Ifrée, dans des domaines variés ayant trait à la découverte de la forêt, à la réduction des pesticides, à la découverte de l’environnement par la réalisation de films vidéos, et à l’implication citoyenne dans la biodiversité ordinaire. Mais ce parc qui mêle science et nature, est aussi le fer de lance de la Mission Crozet en Zone subantarctique qui mesure l’impact du réchauffement climatique sur la biodiversité des océans, en partenariat avec le CNRS et l’Institut polaire Paul-Émile-Victor.

Une dynamique de protection envers les espèces menacées

Qui dit biodiversité, dit aussi protection des espèces. En ce sens, Zoodyssée participe à la réintégration des tortues cistudes en Savoie, et a créé le premier centre d’élevage français de visons européens. Quant au parc en lui-même, il accueille tant des lézards ocellés que des tortues terrestres, tant des loutres qu’une meute de loups, et accueille une animalerie riche et un bassin de lagunage abritant une grande variété d’espèces animales ou végétales.

Espérons que ce pôle Science et Nature sera capable de surmonter les grands challenges de notre temps, d’éduquer les générations futures, face aux bouleversements climatiques, et qu’il deviendra une référence dans la préservation et la protection des espèces sauvages européennes en regard de l’explosion des villes et de la pollution qu’engendre l’espèce humaine.

Sur le même sujet