Calcutta, la Cité de la joie, célèbre Noël

À Noël, Kolkata (Calcutta), la cité de la joie et des festivités, s'illumine de guirlandes scintillantes, d'étoiles argentés et d'arbres de Noël.

Les couleurs joyeuses et les sons des cloches confèrent tout à coup à cette froide nuit d'hiver l'esprit de Noël. Grâce à son héritage britannique, Calcutta a autant d'enthousiasme pour Noël que pour Durga Puja ou Diwali, les deux plus importants festivals hindous. Même si c'est une fête chrétienne, Noël est une véritable commémoration cosmopolite qui rassemble des gens de différentes castes et religions pour se réjouir de la naissance de l'enfant Jésus.

Atmosphère de Noël

Les boîtes de nuit chics, les centres commerciaux exubérants, les rues bordées de bars, de restaurants et de boutiques illuminés reflètent la magie de Noël. Cependant, Park Street, le boulevard mythique de la ville, et New Market (le marché Sir Stuart Saunders Hogg établi en 1903) sont les principaux centres d'attraction où les familles bengalies accompagnées des grands-parents viennent admirer les décorations scintillantes de Noël et se réjouir de l'atmosphère festive. Jeunes et vieux se plaisent à serrer la main des pères Noël à la longue barbe laineuse qui échangent des vœux en bengali et les visages brillent de bonheur.

Les fêtards jettent leurs dévolus sur les bars, les discothèques et les boîtes de nuit de Park Street à Theatre Road et dans de nombreux hôtels cinq étoiles de la ville. Les vieilles églises de Calcutta, comme l'église Saint-Paul, l'église Saint-John et l'église arménienne, sont toutes parées d'illuminations où les chrétiens et les non-chrétiens prennent un plaisir particulier à visiter et à découvrir leur crèche.

Un héritage de l'Empire britannique

Il est intéressant de rappeler que la ville était la capitale des Indes britanniques jusqu'en 1911. Elle a connu une croissance rapide dans les années 1800, accompagnée par le développement d'une culture et d'un mode de vie européens. La veille de Noël, la messe de minuit se déroule dans la cathédrale Saint-Paul – la plus grande de la ville – et dans Mother House sur AJC Bose Road, le siège mondial des Missionnaires de la Charité (MoC), fondés par Mère Teresa, prix Nobel de la paix.

Pour les chrétiens de Calcutta, c'est l'endroit le plus approprié pour célébrer la naissance de Jésus-Christ. Non seulement les membres de la communauté anglo-indienne de la ville assistent à la messe de minuit, mais aussi les autres communautés, qui viennent prier dans les églises et chanter des chansons de Noël pour célébrer la naissance du Sauveur. Elle est suivie par un échange de salutations et de cadeaux, tandis que les cloches des églises carillonnent joyeusement.

Les localités chrétiennes du centre de Calcutta et des lieux tel que Bow Barracks, Sudder Street et Ripon Street, sont décorées avec des lumières et des arbres de Noël, tandis que l'odeur distincte des plum-cakes faits maison et des gâteaux aux noix et aux fruits secs trempés dans du rhum ou du brandy flottent à travers les rues étroites. Les amis non chrétiens et les voisins se joignent à la fête pour célébrer la Nativité avec zèle et piété. Il suffit de regarder vers le ciel étoilé de Calcutta et d'imaginer le père Noël passer devant la lune sur son traîneau tiré par de joyeux rennes ! Tout à coup, les petites cloches commencent à tintinnabuler, répandant le message universel de paix et de bonheur.

Celui qui visiterait la ville à cette époque de l'année trouverait Calcutta tout aussi illuminée que n'importe quelle ville européenne à Noël ou au Nouvel An.

Boro Din ou Grand Jour

Noël est connu sous le nom de « boro din » à Calcutta puisque les jours commencent à s'allonger à partir du 25 décembre. Les Calcuttiens se pressent traditionnellement dans le parc zoologique d'Alipore pour y pique-niquer. Le zoo provoque une excitation exceptionnelle pour les familles avant quelle ne se rendent à Victoria Memorial et se promener dans le Maidan verdoyant qui bourdonne d'activités diverses et de marchands ambulants. Le planétarium et les musées sont aussi parmi les endroits les plus populaires.

Dans différentes localités, des marchés de Noël, avec leurs nombreux stands d'artisanat local, des restaurants et des concerts attirent des milliers de visiteurs joyeux.

Un mois avant Noël, tous les commerces commencent à s'illuminer de spots pour annoncer le début des soldes. Des remises spéciales et des cadeaux promotionnels sont offerts par les centres commerciaux et grandes entreprises. Calcutta devient très active et les citadins aiment aller faire leurs emplettes et envahissent les marchés, jour et nuit.

Gâteaux et pâtisseries pour fêter Noël

Pour les Calcuttiens, Noël est synonyme de gâteaux aux fruits parfumés au Brandy, de puddings, de biscuits et pâtisseries. Nahoum, une ancienne boulangerie juive à New Market, le Flurys, un salon de thé de l'époque britannique sur Park Street, ainsi que Kathleen sont quelques-unes des pâtisseries les plus renommées de la ville où les gens font de longues queues ; et en peu de temps, tous les gâteaux sont vendus.

Témoignages de Calcuttiens et d'Anglo-Indiens

Les témoignages suivants de Calcuttiens décrivent la manière dont Noël est célébré :

  • Du gâteau fait maison…

« L'esprit de Noël est intemporel », déclare Ronald Thomas, un résident de 70 ans de Bow Barracks. « Nous préparons les ingrédients de notre gâteau de Noël et les apportons à la boulangerie du quartier. Un repas spécial composé de pulao et de poulet au curry est cuit dans chaque maison pour le déjeuner en famille. Le dîner, par contre, est une expérience partagée et nous le prenons sans distinction de religion ou de communauté. Il y a quelques années encore, presque tous les foyers chrétiens apportaient à leur boulangerie de quartier leur propre gâteau de Noël avec la recette personnelle de grand-mère ".

  • …au patissier professionnel

Le temps n'a pas beaucoup changé autour de Bow Barracks ni sur Bow Street. À un jet de pierre de New Market s'élèvent les six blocs délabrés de Bow Barracks qui servent d'abri à une centaine de familles anglo-indiennes depuis la Première Guerre mondiale. Des cascades de lumières sur les murs de briques rouges, un arbre de Noël magnifiquement décoré dans une grande cour défendent les valeurs les plus anciennes que Noël représente. «Nous organisons des soirées pour les personnes âgées et les pauvres et une autre pour les enfants défavorisés en harmonie avec l'esprit du don» , explique Bruce Lindsay Eric, un membre de la Bow United Organisation. ( The Economic Times )

Plum-cakes et gâteaux aux noix, symboles de Noël

La boulangerie Saldanha, vieille de 80 ans, logée dans une maison qui fait aussi office d'unité de production de pains et de gâteaux, croule sous les commandes saisonnières (le téléphone ne cesse de sonner) telles que les plum-cakes et les gâteaux aux noix. «Nous produisons actuellement environ 2 000 livres de gâteaux par jour», dit Denzil, tout en répondant à la fois aux appels téléphoniques et en supervisant les préparations. Il est le propriétaire actuel de la société de production et de vente au détail qui possède un four énorme à l'ancienne qui fonctionne au feu de bois.

«Il est de coutume d'avoir une famille et des invités pour un repas de Noël. Des délicatesses telles que le kulkul sont préparées à la maison, en plus de gâteaux et biscuits», dit Melvyn Brown, l'éditeur redoutable d'un bulletin mensuel intitulé Les Anglo-Indiens . ( Deccan Herald )

Préparation de Noël à Calcutta

Les préparatifs de Noël démarraient habituellement environ deux semaines avant les fêtes, quand la maison devait être repeinte et les gâteaux de Noël cuits. Le gâteau de Noël est une grosse affaire et toutes les familles préparaient le leur, mais comme la plupart des gens n'avaient pas de four, ils allaient le faire cuire par le boulanger local. Une personne disait que sa grand-mère allait s'asseoir là pendant les trois heures que durait la cuisson, en gardant un œil attentif sur le boulanger et le four.

Le jour de Noël commençait tôt avec les mères et les grand-mères qui préparaient le déjeuner; tout le monde a des souvenirs de canard rôti, même si un couple a mentionné que sa famille avait l'habitude d'avoir de la dinde. La farce était préparée avec les abats de la volaille, de la purée de pommes de terre bouillies, des petits pois, des carottes et quelques herbes et le plat était servi avec des pommes de terre rôties, des carottes, des légumes verts et de la sauce. Le pudding de Noël suivait. Le reste de la journée était rempli de chants de Noël et de danses.

Joyeux Noël à tous! Calcutta, la cité éternelle de la joie, célèbre la Nativité.

Sur le même sujet