Conseils pour marchander en brocante : chiner malin

Comment négocier face à un professionnel du marchandage? L'enjeu est d'acquérir l'objet convoité, à un prix plus bas, sans vexer le vendeur.
35

Dans le domaine de la brocante, la règle de l'offre et de la demande régule le système des prix. Si la demande est forte et l'objet est rare, le prix sera alors élevé et vice-versa. Un marchandage réussi est une négociation intelligente qui demande une bonne connaissance du marché. Si la personne fait une proposition à un prix trop bas, cela risque de vexer le marchand qui préfèrera conserver son bien, pour le vendre plus tard à un prix correct. Dévaloriser un bien n'est donc pas une bonne tactique!

D'ailleurs, il est utile de rappeler qu'entre professionnels, par exemple entre un brocanteur et un antiquaire, la notion de marchandage n'existe pas. Il est question de vente où chacun va pouvoir réaliser son bénéfice.

Quelle est la bonne technique pour négocier un prix en brocante ?

Barèmes de négociation pour le marchandage

Le principe général, communément utilisé, qui consiste à commencer à un prix très bas pour monter progressivement n'est pas forcément une bonne règle à suivre.

Il existe des barèmes, assez précis, en matière de négociation en brocante. Par exemple, si on vous annonce un objet à 5 euros, demandez-le à 3 et vous pourrez l'acquérir certainement à 4 euros.

La négociation est différente concernant un meuble affiché à un prix de 350 euros. Dans ce cas, vous pouvez faire une proposition à 300 euros. Si ce meuble est affiché à 380 euros, il est probable que le vendeur le laissera partir à 350 euros. Les tranches de négociation sont psychologiques, c'est à dire de 380 euros on passe à 350 et de 350 euros on passe à 300 euros. En résumé, il sera difficile d'acheter un meuble à moitié de sa valeur, il ne faut pas rêver ! Le brocanteur étudie son prix avant de l'afficher et marchander ne signifie pas diviser le prix par deux.

Si vous n'êtes pas satisfait de votre négociation, retournez voir le vendeur en fin de matinée ou en fin de journée au moment du remballage. En règle générale, ils détestent remballer les objets à cause de la manutention et également du risque de casse. Ils préfèrent souvent vendre surtout si vous avez une attitude sympathique. Il est évident que, vous aurez plus de chances d'obtenir ce que vous désirez, si vous adoptez un comportement agréable, aimable et souriant.

Vous pouvez également insister sur le fait qu'un objet a une rayure ou une fêlure. Mettez ces défauts en valeur pour faire baisser le prix.

Quelques astuces pour bien chiner

Les meilleures affaires se font tôt le matin au déballage. Les professionnels et les passionnés utilisent le terme "acheter au cul du camion".

Une attitude positive et respectueuse représente également des atouts non négligeables. Il est de bon ton de respecter les biens, le vendeur, le stand et de manipuler les objets avec soin et précaution en évitant les phrases du style "j'ai les mêmes à la maison" "c'est cher", "j'ai donc une fortune à la maison". Le vendeur entend ces phrases tout au long de la journée et ces comportements sont dévalorisants. Comparez ce qui est comparable! Si un stand ne vous plaît pas passez votre chemin...

Si vous parcourez souvent les brocantes, vous serez amené à rencontrer certainement les mêmes marchands. Il est alors intéressant, pour vous, de leur faire part de vos recherches, et ainsi établir des liens semi-professionnels en instaurant un climat de confiance et de respect.

CONT12

Sur le même sujet