Pourquoi collectionner des objets et vieux papiers ?

Il est remarquable et impressionnant de voir l'énergie effervescente d'un collectionneur en quête de LA pièce manquante. Quelles sont ses motivations ?
6

Faire une collection est une sorte de recherche incessante et frénétique pouvant aller jusqu'à l'obsession. Une bonne affaire, un échange ou le fait de trouver la pièce longtemps recherchée procurent joie et satisfaction au collectionneur. Les vide-greniers et les brocantes sont en plein essor et sont des lieux propices pour les chineurs invétérés et incurables.

Quelle est l'origine d'une collection ?

Chaque personne abordera une collection de façon différente, selon sa personnalité, ses goûts, ses aspirations. C'est aussi une façon de se retrancher dans un univers fermé et personnel. Une passion de solitaire, car bien qu'il y ait des échanges extérieurs, les relations aux autres sont superficielles et limitées. Le rêve du collectionneur est avant tout d'avoir un lieu réservé dans lequel il pourra se retirer et admirer sa collection et la compléter. La valeur sentimentale et le plaisir priment bien souvent sur la valeur marchande.

Les collections sont souvent des petites pièces, facilement transportables et peu onéreuses ce qui permet de ne pas être limité dans les acquisitions. La philatélie passe en tête avec 8 % des Français adeptes, suivis de près par les cartes postales, les médailles et la numismatique. Les armoires Louis XV, par exemple, sont rarement collectionnées, pour des raisons évidentes !

Psychologie du collectionneur

Le collectionneur ressent une plénitude et une serenité au fond de sa caverne remplie d'objets, triés, époussetés, classés. Cela peut devenir un refuge contre la société et le monde extérieur.

D'après une étude du sociologue Muensterberger, le fait de vouloir accumuler des objets proviendrait de frustrations liées à la petite enfance, souvent des déceptions affectives. Ces états d'insatisfaction conduiraient les personnes à se réfugier dans un univers fermé et à chercher la sécurité dans du matériel, et non avec le monde extérieur.

Le piège est que certaines personnes auraient tendance à faire passer cette passion avant leur famille ou leurs amis. Dans certains cas, assez rares, les dépenses peuvent être inconsidérées et mettre en péril l'équilibre financier.

Le comportement du collectionneur peut alterner entre des périodes de phases euphoriques, de tension ou de détresse si la recherche n'aboutit pas. Une frénésie obsessionnelle peut s'emparer de la personne pouvant provoquer un déséquilibre au niveau des relations familiales ou sociales.

Il faut donc faire attention de ne pas tomber dans la "collectionnite aiguë" qui peut être le reflet d'un mal-être, voire d'une dépression.

Sur le même sujet