Réussir l'épreuve : "le sujet d'invention"

"L'écriture d'invention" est l'un des trois sujets proposés au candidat lors du baccalauréat français. Quelle est la méthode à suivre face à cet exercice ?

Les épreuves écrites au baccalauréat de français ont pour objectif de vérifier les connaissances acquises tout au long de la scolarité. C'est un bilan général sur les compétences en matière de compréhension d'un texte, de rédaction, de synthèse...

L'écriture d'invention est, avec la dissertation et le commentaire composé, l'un des sujets proposés à l'écrit de l'épreuve de français du baccalauréat.

Comment définir "le sujet d'invention" ?

Le sujet d'invention a remplacé une ancienne épreuve : le résumé de texte. Ce travail est une nouvelle forme d'écriture qui met en relief la capacité d'imagination du candidat. Il consiste à argumenter et à produire un nouveau texte sous forme créative en respectant certaines règles. Mais attention, le candidat ne doit pas donner libre cours à son imagination. Le texte produit doit avoir un lien étroit avec le document initial et respecter des contraintes très strictes.

Le document proposé à cette épreuve peut se présenter sous diverses formes. Il peut être un article polémique, un éditorial, une correspondance, un dialogue théâtral...

Une méthode à suivre pas à pas...

Tout d'abord, il faut s'assurer que l'on a bien identifié le genre de texte à produire. Est-il demandé de rédiger une lettre, un article, une scène de théâtre ? Il faut donc cerner et analyser le type d'exercice demandé afin d'éviter le hors sujet et les non-sens.

Ensuite, comme pour une dissertation, il faut élaborer un plan détaillé afin de mettre en évidence les articulations logiques du devoir.

La rédaction doit mettre en valeur ses connaissances littéraires en proposant par exemple quelques citations d'auteurs ou en faisant référence à des oeuvres. L'orthographe, la syntaxe et le style doivent être soignés. L'expression écrite doit être claire, précise et éviter les redondances.

Un exemple de sujet

Nous ne pouvons pas développer "l'écriture d'invention" complète dans cet article car il faudrait détenir tous les éléments, c'est-à-dire, les textes initiaux fournis lors de l'examen. Nous verrons donc, d'une façon succincte, comment comprendre le sujet donné.

Voici un exemple de sujet très classique : "Deux étudiants échangent leur point de vue par courrier. Pour l'un, être poète, c'est se laisser emporter vers l'imagination et le rêve. Pour l'autre, le poète est celui qui se confronte au réel. Rédigez les deux lettres de ces étudiants."

Deux lettres écrites par des poètes sont jointes comme support à la rédaction. Une lettre soulignant le caractère créatif du poète et l'autre (l'antithèse) prônant le côté réaliste.

Dans ce cas, il est demandé au candidat de rédiger un document sous forme épistolaire en développant deux points de vue opposés, sans omettre l'introduction et la conclusion. Le candidat peut développer son argumentaire en trois ou quatre titres en reprenant les idées principales du document donné. Il ne doit à aucun moment donner son avis personnel et doit donc faire preuve de neutralité. Les deux lettres s'affrontent mais leur dualité laisse place à deux visions du monde possibles. Il est primordial de privilégier la qualité à la quantité.

Il est impératif de ne pas signer car l'auteur du devoir doit rester anonyme.

Il est inutile de rappeler que seul l'entraînement répété et assidu permet d'améliorer l'esprit de synthèse, les qualités de rédaction et la rapidité à analyser un énoncé.

Sur le même sujet