La Potter mania

Après le succès au Box Office américain, c'est au tour de la France d'accueillir le dernier opus d'Harry Potter. L'engouement est au rendez-vous.

Dix ans après le premier volet, Harry Potter à l’école des sorciers, la Warner Bros à toujours des fans au rendez-vous. Sortie le 19 Novembre aux Etats Unis, le film culmine au Box Office américain avec déjà 125.1 millions de dollars de recette. Le succès n’est pas seulement étasunien. Il réalise déjà 330 millions de dollars dans le monde.

Un engouement total

Véritable engouement autour du phénomène Potter, les spots d’annonce se multiplient en France et les presse s’activent. Facebook a été de la partie. Un concours avait été lancé par les producteurs pour déterminer la ville qui remporterait l’honneur de l’avant-première. Le principe est simple : les fans s’inscrivent au moyen de leur page Facebook sur la page Harry Potter de leur ville. Celle qui aura le plus de fan, accueillera l’avant première. Cette ville c’est Tours et la projection a eu lieu lundi Soir.

D’après ce qui a pu fuir de la production et les petits avants gouts déjà disponible sur le web, les fans devraient être ravis de cet avant dernier opus. Au départ jugé maladroit, la division en deux volets du dernier épisode d’Harry Potter s’avère être très habile au niveau marketing. Surtout après l’engouement manifesté à la télévision française par la diffusion d’Harry Potter et l’ordre du Phoenix. Le cinquième volet a été visualisé par pas moins 7,482 millions de téléspectateurs, soit 30.4% de la part d’audience télévisuelle pour TF1 ( 20minutes.fr ).

Un livre d’avant goût

Dans la première partie du dernier volet, Harry Potter n’effectuera pas la traditionnelle rentrée à Poudlard. « Celui dont on ne doit pas prononcer le nom » contrôle désormais le Ministère de la magie. Harry (Daniel Radcliffe), Ron (Rupert Grint) et Hermione (Emma Watson) se retrouvent seuls pour finir la mission de Dumbledore, décédé. Le pouvoir du seigneur des ténèbres s’étend de jour en jour. Nos trois jeunes sorciers n’ont pas le choix, ils doivent retrouver les derniers Horcruxes pour sauver la dimension magique et l’anéantir avant que lui, ne le fasse.

Pour les fans qui ont lu le livre, l’attente est encore plus cruelle. Beaucoup sont impatients de voir le nouveau chef-d’œuvre de David Yates. Véritable génie du fantastique, il avait su éblouir son public par de nombreux effets spéciaux. Même si le 6ème tome qu’il a réalisé est jugé comme étant le pire par les téléspectateurs ( premiere.fr ) par l’adaptation du livre en image. Le réalisateur a semble-t-il appris de son « erreur » et promet d’en mettre plein la vue aux malheureux qui n’ont pas encore eu la chance de le voir. Comme un goût de magie avant noël, Harry Potter et les reliques de la mort – Tome 1 promet de remplir encore de nombreuses salles et de faire rêver.

Sur le même sujet