Une maison à gagner pour une mise de 35 euros

Surendetté, un couple de la région toulousaine met sa maison en vente par le biais d'un concours. Pour 35 €, tout le monde peut tenter sa chance.
15

Pour faire face au surendettement qui étouffe de plus en plus de français, un couple de la région toulousaine met en vente sa maison, située à Léguevin et estimée à 350 000 €, pour la somme de 35 €, sous la forme d’un jeu-concours.

Chronique d’une faillite

Gérant durant 20 ans du bar-restaurant « le Flanker », à Colomiers, Alain Baqué, 54 ans se voit condamné à un redressement fiscal de 470 000 €. D’après ses explications au journal local , ce redressement serait dû à une pratique courante de l’open-bar – une boisson achetée, une boisson offerte -, pratique illégale, mais tolérée dans la plupart des cas. Malheureusement, les autorités compétentes semblent, dans ce cas précis, avoir décidé de ne plus accorder de tolérance. Sa conjointe, quant à elle, tenait un restaurant à Léguevin qui a vu dégringoler sa clientèle après que la déviation Toulouse-Auch permette au plus gros du trafic de ne plus traverser le village. La restauratrice se voit donc contrainte de cesser son activité. Alain Baqué avoue, toutefois, avoir eu d’autres soucis sans en préciser la teneur.

Une solution originale pour se sortir du surendettement

Alain Baqué n’est pas le genre de personne à s’apitoyer sur son sort, même s’il reconnait être au fond du trou. Il n’a pas cessé de travailler et sa femme a repris son emploi à la mairie, mais la dette représente quand même quelques centaines de milliers d’euros, argent que le couple doit au fisc et aux banques. Pour s’en sortir, ils décident de vendre leur maison tout en refusant que celle-ci soit vendue aux enchères pour une somme dérisoire. C’est alors que vient à Alain Baqué, l’idée d’organiser ce concours.

Mise en place du concours

L’idée a germé dans l’esprit d’Alain Baqué depuis pas mal de temps avant que celui-ci ne la mette à exécution. Tout a été élaboré en toute légalité. Le concept est validé par un notaire et un huissier spécialisé et les sommes sont perçues par un avocat et déposées sur un compte bloqué. Le principe est, somme toute, assez simple, il suffit de répondre à un quizz de 21 questions de culture générale en deux minutes chrono, sur un site web créé pour l’occasion par Cédric Flochlay, un proche du couple. Alain Baqué précise que la solution du quizz s’imposait, un simple tirage au sort dans ce genre de concours est interdit.

Les conditions du concours

Les joueurs devront répondre à 21 questions en moins de deux minutes. Afin de départager les éventuels ex æquo, tout est calculé : les bonnes réponses apportent dix points, les mauvaises et les non-réponses ôtent quatre points. Le temps de réponse est également pris en compte. Tant qu’il reste, au minimum, deux ex æquo, ceux-ci devront s’affronter à grand coup de quizz jusqu’à la victoire d’un seul des participants. Le règlement est disponible sur le site du jeu. Alain Baqué affirme que s’il arrive à ses fins grâce à son projet, il créera une association pour venir en aide aux surendettés. Inutile de rappeler les montants exorbitants de l’immobilier, aujourd’hui, alors, une maison pour 35€ et un peu de culture générale mérite sans doute un peu d’attention de la part de chacun.

http://solidariteendettement.fr

Sur le même sujet