PHILIPPE FILIPPI

Publié dans : Les articles Culture de Philippe FILIPPI

L'Art en Guerre au Guggenheim de Bilbao

France, 1938 - 1947 : de Picasso à Dubuffet

Le Guggenheim de Bilbao présente jusqu'au 8 septembre 2013, "L'Art en Guerre. France, 1938- 1947 : de Picasso à Dubuffet", une exposition qui se penche sur les années de guerre en France et nous permet de comprendre l'atmosphère qui régnait avant, durant et juste après ces années noires qui affectèrent profondément l'art et de la société française dans leur ensemble. Pour les deux commissaires de "L'Art en guerre", Jacqueline Munck et Laurence Bertrand Dorléac, l'exposition tente ainsi de dévoiler "tout ce qui est resté dans l'intimité des demeures et des ateliers, des refuges, des camps d'internement et de concentration, des prisons et des hôpitaux psychiatriques, dans l'ombre de l'histoire".

Ainsi, au travers plus d’environ 500 œuvres de grands noms de l'art du XXe siècle, dont Pablo Picasso, Jean Dubuffet, Marcel Duchamp, Raoul Dufy, Joan Miro ou René Magritte, mais également aux côtés "d'oeuvres de survie" signées d'auteurs inconnus du grand public, le Musée Guggenheim de Bilbao donne à voir les fondamentaux d'une période qui fut cruciale pour le développement de courants novateurs et souligne comment les artistes réagirent face à la négation de leur liberté d'expression. Une période où la pénurie, le manque de moyens, la privation de liberté dans des camp d'internement débouchèrent sur la création d'oeuvres et d' objets créés à partir de déchets tels que des papiers d'emballage, des boîtes de conserve, des bouts de bois, de fer ou d'os.

Ces travaux, pour certains retrouvés très récemment, sont pour la première fois exposés au public. Une séquence complète est consacrée à Pablo Picasso, le peintre espagnol symbole de la résistance à l'occupation nazie, avec sa "Tête de taureau", une oeuvre minimaliste fabriquée avec une selle et un guidon de vélo, présentée sur un grand fond blanc sobre et lumineux.

L'exposition s'articule en trois grandes périodes : la première est celle des prémices de la Seconde guerre mondiale au travers d’œuvres de l'année 1938 dans lesquelles s’illustrent la montée des périls, les peurs et les premières mises à l'égard d'artistes souvent étrangers dans des camps de détention. La seconde période est celle de la "Drôle de Guerre" de 1939 suivie de la partition du pays entre zone libre et zone occupée. C’est la période de l'Occupation nazie durant laquelle les artistes entrent soit dans la clandestinité, soit s'accommodent si ce n’est servent le régime de Vichy et la propagande pro-allemande. Enfin, la troisième partie est celle de l'immédiat après-guerre, de 1944 à 1947, qui voit les tentatives d’élaboration de langages nouveaux par certains artistes dont Pierre Soulages.

À propos de l'auteur

PHILIPPE FILIPPI

  • 6

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!