Le CSA fait baisser le son de la publicité à la télévision

Le CSA va enfin imposer aux chaînes de télévision de faire disparaitre les différences sonores entre les publicités et les autres programmes.

Nommée "-23LUFS", cette nouvelle norme fixée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel arrive pour répondre à un problème récurrent, une légende urbaine pour certains, la réalité (confirmée ici donc) pour les autres : Le son de la publicité est plus élevé que celui du reste de la programmation. C'est après des plaintes de plus en plus fréquentes (Même si peu nombreuses, 134 en 2010) que le CSA décide il y a maintenant 3 ans de s'attarder sérieusement sur la chose, pour en arriver aujourd'hui à une conclusion : la pub est bel et bien plus forte que le reste de nos programmes.

Le véritable problème.

Le CSA s'est alors rendu compte d'une chose pour commencer, le problème n'est pas le volume sonore , mais son intensité , le premier étant entièrement choisit par le téléspectateur à l'aide de sa télécommande. Là est toute la différence, pour un même volume , un son plus intense nous paraîtra plus fort en l'entendant. Le CSA rapporte alors que l'intensité sonore s'est amplifiée à la TV en 2005 , suite à l'apparition de la TNT ( Télévision Numérique Terrestre ndlr. ), en effet le système qui est utilisé pour la compression des données de la publicité accroît l'intensité de cette dernière, et nous donne donc cette impression d'avoir un son plus fort que pendant notre téléfilm ou le journal du 20H.

Le chemin vers une amélioration du problème.

Le président du CSA , Michel Boyon, annonçait " La TNT a mis en oeuvre des techniques de compression dynamique qui permettent d'augmenter l'amplitude de certaines séquence sonores ". Les chaînes, elles ne sont pas fautives , d'après Christine Kelly, membre du CSA en charge de ce dossier, c'est à la base de la campagne de pub que cela se passe : " Il a fallu remonter toute la fillière de la publicité ". Le nouveau niveau d'intensité (Mesurable depuis peu grâce à 3 années d'études sur le sujet) a donc été fixé à - 23 LUFS , selon une échelle définie par l' UER ( l'Union Européenne de Radiodiffusion ndlr. ), mais ne prendra effet qu'à partir du mois de décembre 2011 . Malheureusement le CSA se dit impossible d'estimer l'amélioration par rapport à avant cette décision, mais qu'au fur et à mesure, ces différences devraient ne plus exister d'ici à janvier 2013 .

Source : www.csa.fr & (journal) Les Echos.

Sur le même sujet