La crise économique va-t-elle entraîner la chute de l'Euro ?

Depuis le début de la crise financière en 2007, on peut se demander si l'Europe peut sortir intacte de cette situation catastrophique.

Les conséquences de cette crise sans précédent sont pour la première fois de l’histoire : l’état de faillite d’un pays, en l’occurrence la Grèce… Après que l’Allemagne entre autres, est traînée des pieds, l’Union Européenne s’est mise d’accord pour accorder un plan d’aide de 110 milliards d’Euros avec l’aide du F.M.I (Fonds Monétaire International). Le déficit de la Grèce en 2010 est de 12,3 % du P.IB (Produit Intérieur Brut). Le pays a mis en place des mesures d’austérité qui entraînent la colère des Grecs qui descendent dans la rue pour exprimer leurs mécontentements.

Le début de la crise financière

C’est en mars 2007 avec la faillite de la New Century Financial, une société spécialisée dans les « subprimes » des crédits hypothécaires, que démarre la crise financière aux Etats-Unis Cette chute va ruiner des millions d’américains qui vont se retrouver à la rue…Quelques mois plus tard, la Banque des Règlements Internationaux, banque des banques centrales, localisée en Suisse, et met en garde contre les dangers d'une nouvelle Grande Dépression comparable à celle des années 1930.

La crise arrive en Europe

L'élément déclencheur qui fait propager la crise vers l'Europe troube son origine le 15 septembre 2008 : un jour noir pour l'Amérique. En effet, ce jour-là, la "Lehman Brothers", la quatrième banque d'investissement de Wall Street, se déclare en faillite. Peu après, la banque "Merrill Lynch" est reprise par la "Bank of America" pour 50 milliards de dollars. Aux fils des jours, les annonces alarmistes s'enchaînent du côté des banques et des assurances, créant ainsi une spirale de défiance et de panique sur les Bourses mondiales.

L’industrie : première victime de la crise

L’industrie automobile est la première victime de la crise financière. Les ventes s’effondrent, les fermetures d’usines se multiplient aux Etats-Unis et Europe. Le premier constructeur touché est Chrysler, une marque nationale emblématique aux Etats-Unis. Le 21 avril 2009, l’Etat Américain vient en aide à Chrysler avec un prêt de 500 millions de Dollars et prend une participation de 8% dans le capital. Mais certains constructeurs ne sortiront pas indemnes tel Hummer, le célèbre constructeur de 4x4. En Europe, et plus particulièrement en France, l’industrie automobile est relativement épargnée grâce à l’aide de l’Etat Français par l’intermédiaire d’un fond d’investissement de 300 millions d’Euros. Ainsi une prime de 1000 Euros sera donné pour tout remise à la casse d’un véhicule de plus de dix ans.

La crise de l’Euro : vers la fin de la monnaie unique ?

L’union Européenne a eu du mal à se mettre d’accord pour sauver la Grèce du naufrage. Alors même que d’autres pays comme le Portugal, l’Espagne, l’Islande ou encore l'Italie pourrait suivre, les pays européens risquent d'avoir du mal à aider d'autres pays également grosses difficultés. La crise économique et financière a également touché l’euro et la zone Euro. La monnaie unique de l’Europe est en train de montrer ses limites et ses faiblesses. Aujourd'hui, certains économistes n'hésitent pas à prédire une possible fin de l'Euro...

Sur le même sujet