Les présidents de la République française de 1945 à nos jours

La situation politique française depuis la reprise fragile du pouvoir par le Général de Gaulle jusqu'à l'avènement de la 5ème République.
302

Après le débarquement des alliés en Normandie, le 6 juin 1944, la France traverse une période de transition politique. Elle sort d'une période de quatre années pendant lesquelles le régime de Vichy du maréchal Pétain a dirigé la France, en collaborant avec les nazis. Dans un premier temps, le général de Gaulle est revenu en France, bien décidé à en suspendre les institutions dans l'attente de constituer une nouvelle République qui sera plus forte face à ses ennemis potentiels. Il met en place ce qu'on appelle le Gouvernement provisoire de la république française.

Le Gouvernement provisoire (14 juin 1944-16 décembre 1946)

Le 3 juin 1944, le Comité français de libération nationale (CFLN) créé un an plus tôt et co-présidé par le Général de Gaulle et le Général Giraud, laisse place au Gouvernement Provisioire de la République française (GPRF) dont le Général de Gaulle sera l'unique président. Le 14 juin 1944, celui-ci fait son entrée sur le territoire français, sur la plage de Courseulles-sur-Mer, en Normandie. Le même jour, il fait son premier discours à Bayeux. Désormais à la tête du GPRF, De Gaulle décide de constituer un gouvernement provisoire en attendant l'instauration de nouvelles institutions. Le 3 octobre 1944, le GPRF est officiellement reconnu par les Alliés. Il dure plus de deux ans et s'achève le 16 décembre 1946.

Les chefs du Gouvernement Provisoire:

Charles De Gaulle (14 juin 1944-20 janvier 1946)

Félix Gouin (26 janvier1946-24 juin 1946)

Georges Bidault (24 juin 1946-16 décembre 1946)

Quatrième République (13 octobre 1946-3 octobre 1958)

Après la Libération, les institutions ont montré leurs limites. Elles sont l'une des causes de la défaite française. Le nouveau projet constitutionnel est adopté par référendum, le 13 octobre 1946, avec 53% des voix. Mais cette Quatrième République reste fragile et instable. Elle est marquée par la guerre d’Indochine et la défaite de Dien Bien Phu. L’éclatement de la guerre en Algérie, le 1er novembre 1954, déclenche une crise grave au sein du pouvoir. Après le putsch d’Alger, le 13 mai 1958, le général Massu réclame le retour du général De Gaulle. Le 29 mai 1958, c'est le président René Cotty qui l'appelle à revenir pour venir en aide à la France.

Les Présidents de la Quatrième République;

Vincent Auriol (16 janvier 1947-16 janvier 1954)

René Coty (16 janvier 1954-8 janvier 1959)

La Cinquième République (depuis le 4 octobre 1958)

Le général De Gaulle revient au pouvoir, le 1er juin 1958, en tant que Président du Conseil, après avoir été investi par l’Assemblée nationale. Une nouvelle Constitution est adoptée par référendum le 28 septembre 1958 avec plus de 81 % des voix. Charles De Gaulle devient le premier Président de la Cinquième République, le 8 janvier 1959.

Les Présidents de la Cinquième République

Charles De Gaulle (8 janvier 1959-8 janvier 1966)

Charles De Gaulle (8 janvier 1966-28 avril 1969) démission

Georges Pompidou (20 juin 1969-2 avril 1974) décès

Valery Giscard D’Estaing (27 mai 1974-19 mai 1981)

François Mitterrand (21 mai 1981-20 mai 1988)

François Mitterrand (21 mai 1988-17 mai 1995)

Jacques Chirac (17 mai 1995-17 mai 2002)

Jacques Chirac (17 mai 2002-16 mai 2007)

Nicolas Sarkozy (16 mai 2007-15 mai 2012)

François Hollande (depuis le 15 mai 2012)

La présidence de la République par intérim

C’est le Président du Sénat qui est chargé de remplacer le Président de la République quand celui-ci n’est plus en mesure d’exercer son mandat.

Alain Poher, président du Sénat de l’époque, assure la présidence de la République à deux reprises:

  • du 28 avril 1969 au 20 juin 1969, suite à la démission De Charles de Gaulle
  • du 2 avril 1974 au 24 mai 1974, suite à la mort de Georges Pompidou

L’histoire du septennat et du quinquennat

Le septennat (mandat de sept ans)

Jules Grévy est le premier Président de la République élu pour sept ans. Le septennat a été prolongé, le 20 novembre 1873, pendant le mandat de Patrice de Mac-Mahon. Cette loi est adoptée sous la Troisième République.

Le quinquennat (mandat de cinq ans)

C’est sous la Cinquième République que Jacques Chirac, alors Président, organise un référendum sur le quinquennat qui a lieu le 24 septembre 2000. Avec plus de 73 % des suffrages, les Français votent en faveur du quinquennat. Jacques Chirac est, lors de son second mandat, le premier Président de la République à être élu pour cinq ans.

Sur le même sujet