user_images/152166_fr_moisalon2.jpg

RADOUANE BNOU-NOUÇAIR

Publié dans : Les articles Sports de Radouane Bnou-Nouçair

Le Qatar va-t-il régner sur le football européen?

Dire que le football est devenu dépendant de l'argent, c'est émettre une lapalissade tellement cette constatation est évidente.

Mais ce qui est nouveau, ce sont de récents acteurs qui s’imposent à ce sport en y injectant des sommes d’argent colossales.

Cette politique basée sur l’argent, qui a énormément servi la FIFA devenue, aujourd’hui la maîtresse incontestée de ce sport, a fait des émules.

C’est ainsi que de nouveaux acteurs, s’inspirant de cette retentissante réussite, cherchent, en injectant beaucoup d’argent, à orienter ce sport dans le sens de leurs intérêts.

L’exploit le plus retentissant, dans cette optique, c’est l’organisation de la coupe du monde 2022 par un pays minuscule, le Qatar( Mais cet exploit, aussi extraordinaire soit-il, est loin d’être le seul car le Qatar multiplie les opérations d’acquisitions visant à établir une véritable hégémonie sur le football européen.

L’acquisition de grands clubs

Après avoir consacré d’énormes moyens financiers qui lui ont permis d’importer des joueurs prestigieux comme Sonny Anderson, Van Nistelroy, Romario, Batistuta ou le dernier en date Raul, le Qatar s’est tourné vers l’achat de clubs. C’est ainsi que le cheikh Abdellah Ibn Nasser Al Thani a acquis le club espagnol de Malaga pour 36 millions d’euros.

Mieux, Qatar Sport Investissment, propriété du prince Tammi Ben Hamad Al Thani, rachète 70% des parts du Paris Saint-Germain. En un an, les qataris vont faire exploser le marché des transferts en ligue 1 française, en recrutant pas moins de 15 joueurs pour plus de 200 millions d’euros.

Heureusement, les résultats ne se sont pas fait attendre : le PSG est champion d’automne pour la saison 2012-2013 et il s’est qualifié pour les huitième de finale de la Champion’s League.

Une stratégie expansionniste qui s’offre le Barça

L’ambition démesurée des Qataris s’est même payé le Barça. En effet, ils ont réussi à faire imprimer Qatar Foundation sur les maillots des «azul y grana». D’ailleurs, les maillots constituent un axe stratégique important du Qatar qui a créé, en 2006, un équipementier, Burrda, qui essaie de se frayer un nom parmi les Nike, Puma ou Adidas.

L’autre axe de la même stratégie vise les droits de retransmission télé car les matches de foot se voient sur les terrains mais surtout et, de plus en plus, devant les écrans de télévision. Le Qatar l’a si bien compris qu’il retransmet depuis juin 2012 les matches de ligue 1 et ceux de la ligue des champions via sa nouvelle chaîne Beln Sport, filiale de la célèbre chaîne Al-Jazeera.

Le Qatar, pays très riche grâce au pétrole et au gaz, n’ayant pas les moyens humains de s’imposer au monde, a choisi le sport universel par excellence, pour se forger une image à l’échelle mondiale.

Jusqu’où ira-t-il pour y arriver?

Source :

  1. François-Damia Bourgery, «Quand le Qatar rachète le football européen», www.rfi.fr, oct. 2012
  2. Wikipedia, «Qatar»

À propos de l'auteur

user_images/152166_fr_moisalon2.jpg

RADOUANE BNOU-NOUÇAIR

Radouane Bnou-Nouçair Ingénieur diplômé de l'École nationale des travaux
  • 46

    Articles
  • 9

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!