C'est quoi un club professionnel de football ?

La plupart du temps, les amateurs parlent vaguement d'un club professionnel sans connaitre avec précision ce qui les distingue des autres organisations.
150

Pour bien cerner la complexité d’un club professionnel, il est nécessaire de décrire avec précision ses composantes.

I. Un statut original

Les clubs professionnels de football ont l’originalité de cumuler trois statuts :

Ø Ce sont des associations sportives ;

Ø Ils travaillent comme des entreprises commerciales et sont à but lucratif;

Ø Ils représentent un quartier, une ville ou une région qu’ils ont tendance à faire connaître au monde entier comme c’est le cas du quartier londonien d'Arsenal ou la ville de Saint-Étienne ou encore la Catalogne avec le FC Barcelone.

II.. Les principaux rôles

Les clubs pro constituent des entreprises qui ne peuvent se développer et croître qu’en visant un marché international. Pour y arriver, elles doivent, la plupart du temps, être parmi les 4 ou 5 plus grands clubs du pays pour pouvoir participer aux compétitions internationales et continentales. C’est pourquoi, un club pro doit disposer de moyens importants pour pouvoir investir dans l’infrastructure ou pour acquérir de grands joueurs, par exemples.

Les clubs performants assument généralement trois principaux rôles :

Ø Ils font des bénéfices, tout en contribuant au chiffre d’affaires de la FIFA , grâce aux grandes chaînes de télévision, aux sponsors et aux nombreux spectateurs qui , non seulement , payent le billet d’entrée mais aussi, en achetant des babioles à l’effigie du club ; Ces clubs «vendent» un spectacle.

Ø Ils animent les compétitions nationales et internationales ;

Ø Ils alimentent les sélections nationales par de grands joueurs compétitifs, aguerris , disciplinés et en excellente condition physique.

III. Les constituants d’un club professionnel

Le sport est, avant tout, un spectacle. Et comme tout spectacle, il faut obligatoirement :

1. De bons artistes, c'est-à-dire de bons joueurs;

2. Une scène où les artistes vont se déployer, autrement dit, des stades bien équipés (sièges, panneaux d’affichages, éclairage, locaux pour les médias, vestiaires, douches, etc.) et en bon état (gazon et autres infrastructures) ;

3. Un metteur en scène efficace et imaginatif, c'est-à-dire un coach compétent qui fasse appliquer correctement une tactique adéquate ;

4. Des lieux pour répéter et peaufiner le spectacle ; autrement dit, des terrains d’entrainement;

5. des spectateurs qui sont, bien sûr, les principaux destinataires du spectacle et qui constituent les clients.Un grand club, c’est avant tout, un grand public qui s’identifie à ses idoles, qui achètent les babioles à l’effigie du club et qui soutient, en toutes circonstances ;

6. Des moyens financiers suffisants

Pour faire fonctionner le club (payer les joueurs et les techniciens, faire la promotion, entretenir l’infrastructure) et dégager des bénéfices pour recruter de nouveaux joueurs, faire de la promotion et réinvestir pour se développer. Ces moyens financiers peuvent provenir :

· Des recettes issues de la billetterie ;

· De dotations et subventions provenant de l’État via les fédérations ou via les collectivités locales pour qui le football est un facteur d’animation ;

· Des droits de retransmissions télévisées quand le spectacle est valable et par conséquent, les spectateurs suffisamment nombreux ;

Une vision, un territoire, une image, un style et un palmarès

7. une vision déclinée en stratégie pour tenir compte des forces et faiblesses de l’équipe et de l’environnement en vue de réaliser des objectifs adéquats ;

8. un territoire, c'est-à-dire : un quartier, une ville ou une région ;

9. une image véhiculée via un logo ou une couleur de maillot ;

10. un style de jeu, c'est-à-dire une façon spécifique de jouer ;

11. un palmarès : les titres sont souvent des accélérateurs de développement qui permettent une reconnaissance nationale voire internationale et ouvrent de nouveaux horizons en fidélisant le public ;

Les centres de formation et la relève

12. une politique de relève qui ne peut exister que si trois conditions sont remplies :

Ø Disposer d’un centre de formation bien équipé et disposant d’un encadrement valable pour former des jeunes qui entretiendront plus tard le cachet du club ;

Ø Entretenir des équipes dans les catégories junior, cadet, minime et même poussin pour les talents précoces ;

Ø Faire régulièrement de la prospection car il existe beaucoup de jeunes qui ont du potentiel mais qui n’ont pas les moyens de se faire connaître du club dont le stade est souvent éloigné des zones d’habitation ; que de talents sont gâchés à cause de cela!

IV- Un conseil d’administration

Il est, en général, constitué des propriétaires du club qui délèguent la gestion quotidienne à un comité qui comporte un Président, un Secrétaire Général, un Trésorier et d’autres membres qui dirigent le club.

Sur le même sujet