Comment se finance le football-business?

Le football professionnel se distingue du football amateur par la nécessité de générer des recettes pour rémunérer les différents acteurs de la discipline.
44

Les compétitions génèrent de plus en plus de recettes mais les charges, notamment les salaires des joueurs et l’acquisition de vedettes pour réaliser des performances, continuent elles aussi d’augmenter frénétiquement. C’est pourquoi le football est devenu une grande activité commerciale qui obéit à la loi du marché, c'est-à-dire, à la loi de l’offre et de la demande.

Les effets pervers du football-business

C’est ainsi qu’au début des années 1980, les enjeux financiers dans le football sont devenus si considérables que cette situation a fini par engendrer de nombreux effets pervers comme le dopage, la violence et la corruption.

La logique sportive, basée sur les qualités humaines comme le courage, l’endurance, l’esprit d’équipe, l’humilité ou le fair-play, a cédé sa place à une logique de compétition, élitiste par son essence et génératrice d’excès comme la violence, la triche et l’irrespect.

L’hypermédiatisation du football

Elle a creusé un grand fossé entre les clubs riches et les autres. Et le fossé continue de s’agrandir. C'est un cercle sans fin: les riches deviennent encore plus performants en recrutant les meilleurs joueurs et entraîneurs, et augmentent donc leurs revenus.

Par souci de performance, même les règlements du jeu sont modifiés, comme par exemple l’interdiction au gardien de prendre de la main une passe en retrait ; cette mesure vise à favoriser le jeu offensif.

Le football occupe une place très importante, non seulement dans la société, mais aussi et surtout, auprès des médias. Pratiquement tous les journaux ont une rubrique sport qui accorde une large place à l’actualité du football. L’importance accordée au ballon rond par les médias est surdimensionnée et se reflète même au niveau du langage et des superlatifs utilisés pour qualifier les exploits: phénoménal, grandiose, fantastique, héroïque, magnifique, etc.

Le financement du football-business

Le football est devenu comme n’importe quel produit ou service commercial, il obéit à la loi du marché, il génère des recettes et nécessite des charges. Les sources de financement sont principalement:

Ø La billetterie;

Ø Les droits de retransmission télé;

Ø D’éventuelles plus-values sur l’acquisition ou la cession de joueurs;

Ø La vente des maillots ou des babioles à l’effigie du club;

Ø La publicité;

Ø La contribution financière des sponsors;

Ø L’aide de l’État via les collectivités locales.

L’argent détermine la performance

Quant on analyse les résultats, ces dernières années, d’une compétition comme la Ligue des Champions européenne, on constate que ce sont pratiquement les mêmes équipes, depuis des années, qui se relaient pour obtenir le prestigieux trophée. Mieux, ce sont ces mêmes équipes qu’on retrouve classées parmi le Top 10 des clubs les plus riches du monde.

De là à déduire qu’il y a un lien entre richesse et performance, il n’y a qu’un pas.

Ce pas sera franchi allégrement.

Sur le même sujet