Le Palais Farnèse à Rome: quand le pouvoir s'incarnait dans l'art

Homme de la Renaissance, Alexandre Farnèse, futur pape Paul III, y réunit des œuvres de l'Antiquité comme de son temps, pour célébrer sa puissance.
24

Si vous visitez la ville éternelle et que vous êtes ressortissant français, vous serez peut-être dans l’obligation de vous rendre à l’ambassade de France. Auquel cas, vous devrez aller au palais Farnèse . Ce bâtiment, ouvert par ailleurs aux visites deux fois par semaine, sur inscription, n’a rien d’anodin. Il est doté d’une histoire qui en fait le digne représentant de l’époque effervescente où il a vu le jour, où les condottieri , ces hommes d’armes intrépides, étaient aussi gens de culture.

Un palais à la longue histoire

Alexandre Farnèse fait l’acquisition du palais Ferriz en 1495. Comme il n’est alors que cardinal et manque de liquidités, les travaux ne sont lancés qu’en 1514. L’architecte Antonio da Sangallo est en charge de la construction du nouveau palais: il doit concevoir un édifice double, ménageant une entrée pour chacun des deux fils d’Alexandre. En 1534, ce dernier devient pape et prend le nom de Paul III, ce qui amène l’architecte à réviser son projet vers davantage de magnificence.

Lorsque Paul III meurt en 1549, seul son fils aîné, Pier Luigi, est encore vivant. Assez peu sensible à tout ce qui touche aux questions d’architecture, il confie à ses fils le soin d’achever le palais. Michel Ange est alors en charge des travaux (depuis la mort de Sangallo) et revoit, entre autres, la façade du palais: il orne la façade principale d’une loggia avec un linteau de marbre, surmonté de l’emblème pontifical. L’un des fils de Pier Luigi, le cardinal Ranuccio Farnèse, confie la décoration intérieure aux éminents artistes que sont Daniele da Volterra, Francesco Salviati ou les frères Zucarri. À sa mort en 1565, c’est son frère, Alexandre Farnèse, qui prend le relais. La construction du palais s’achève en 1589, soit 75 ans après le début des travaux.

Après Alexandre, c'est Odoardo Farnèse, son petit-neveu, qui poursuit l’œuvre initiée par le grand ancêtre, en confiant la décoration de la galerie du palais aux frères Carrache, avec le résultat fameux que l’on sait. Lorsque Odoardo meurt, le palais a fini de se modifier et de s’enrichir.

Paul III et ses descendants voulant faire du palais Farnèse la preuve éclatante de leur magnificence, ils ont veillé à son architecture, mais aussi et surtout à la splendeur de son aménagement intérieur. La décoration est confiée à des peintres émérites, dont les réalisations s’admirent notamment dans deux salles particulièrement illustres:

  • la salle des Fastes farnésiens , qui sert désormais de bureau à l’Ambassadeur de France, magnifiquement décorée de fresques de Salviati, puis des frères Zuccari;
  • la galerie des Carrache , décorée comme son nom l’indique désormais par les frères Carrache qui consacrent leurs fresques à l’amour, en s’inspirant des Métamorphoses d’Ovide.

La fin de la collection du palais Farnèse

Elisabeth Farnèse, la dernière de la lignée, qui épouse Philippe V d’Espagne en 1714, lègue ses biens à son fils, Charles Bourbon. En dépit de la volonté exprimée par Paul III, les œuvres d’art réunies dans le palais sont transférées à Naples en 1734, tandis que la bâtisse elle-même devient la résidence des ambassadeurs de France auprès du Saint-Siège, puis du royaume et enfin de la république d’Italie. En 1875, l’ École française de Rome s’installe au deuxième étage du palais.

En 1911, celui-ci est d’ailleurs vendu à la France, avant d’être racheté en 1936 par l’Italie mussolinienne, avec qui la France signe un bail de 99 ans pour l’occupation du palais, s’engageant par là à le maintenir en état. Renégociation annoncée en 2035.

Palais Farnèse – Ambassade de France en Italie – Via Giulia 186 – Rome

Il est nécessaire de faire des réservations longtemps à l’avance (de 1 à 4 mois selon la période), et uniquement par écrit (courriel de préférence – visitefarnese@france-italia.it – ou lettre). Les visites ont lieu les lundis et jeudis à 15h, 16h et à 17h.

Jusqu’au 27 avril 2011, vous pouvez visiter le palais à l’occasion de l’exposition : Palais Farnèse : De la Renaissance à l’ambassade de France , ce qui interrompt la procédure habituelle des visites.

CONT 12

Sur le même sujet