Malherbe révèle à Henri IV le secret des Sept portes du monde

Le roman de Roger Faligot, paru aux Editions Plon, raconte l'extraordinaire épopée d'un aventurier de la Renaissance, le premier à faire le tour du monde.

Après de nombreux ouvrages sur l’histoire irlandaise, bretonne ou même japonaise, Roger Faligot quitte la période contemporaine qu’il affectionne pour voyager dans le temps. Il revisite la Renaissance, avec un épisode oublié, et pour cause, de cette époque si riche. Il choisit de relater les exploits du Breton – comme lui – Pierre Malherbe, le premier grand voyageur à avoir fait le tour du monde par les continents, de 1592 à 1608. Mais pourquoi un événement majeur serait-il ainsi passé inaperçu? C’est que Malherbe a joué de malchance: il confie son périple en 1610 à Henri IV , assassiné avant de pouvoir transmettre l’information, et Malherbe lui-même disparaît dans des conditions toujours incompréhensibles quelques jours plus tard.

Qui est Roger Faligot ?

Journaliste et écrivain né en 1952, Roger Faligot travaille depuis près de 40 ans pour des magazines français, irlandais ou anglais. Il a par ailleurs écrit, seul ou en collaboration, de nombreux ouvrages consacrés à l’histoire, principalement de France et d’Irlande, comme Bloc H ou la Ballade de Colm Brady (J.-M. Laffont, 1981) ou Paris, nid d’espions (Parigramme, 2009). Traduit dans plusieurs langues, il aime à mettre en lumière les personnages les plus mystérieux restés dans l’ombre de l’histoire.

Les Sept portes du monde , vu par son éditeur

"Marchand d’outre-mer", chasseur de trésors, duelliste hors-pair, le Breton Pierre Malherbe est le premier voyageur qui a effectué, à partir de 1593, un tour du monde par les continents. De retour en France, en 1610, il confie à Henri IV le secret de son périple. Le roi assassiné emporte ce secret dans la tombe. Mais il est enfin dévoilé dans ce roman. Malherbe y révèle comment il a traversé les Sept portes du monde .

La porte d’En-bas : à Vitré où débute son odyssée avant de lever l’ancre à Saint-Malo.

La porte du Large : de la baie de Cadix, il vogue vers le Mexique et découvre un trésor.

La porte du Soleil : au Pérou, ingénieur de mines d’argent, il s’éprend d’une Inca mutine.

La porte de Jade : de Chine, au service de l’empereur Ming, il gagne le Cambodge, le Siam, Ceylan, et du sud de l’Inde part pour l’Afrique.

La porte du Paradis : ami du grand Mongol en Hindoustan, il se rend en mission au Tibet, négocie des diamants à Golconde, s’en va en guerre au Goujarat.

La Sublime porte : sous le charme d’une «belle Persienne» d’Ispahan, il devient espion du shah, gagne Bagdad, Jérusalem, Venise et Marseille.

La porte de l’Enfer : à Paris, il suggère à Henri IV de créer la Compagnie des Indes, déjoue une conjuration au Louvre, retourne en Bretagne et disparaît mystérieusement.

Quatre siècles plus tard, l’écrivain Roger Faligot suit Malherbe à la trace en Espagne, au Pérou, en Bolivie, en Chine, au Sri Lanka, en Inde. Il reconstitue la vie du premier "trotte-monde" qui forme la trame de cette fabuleuse épopée.

Le roman d’une vie

Né en Bretagne dans une famille de négociants en voiles, le héros et narrateur de ce livre, Pierre Malherbe, est un aventurier. Il devient dès l’âge de douze ans «marchand d’outre-mer» et découvre un monde qui le fascine. Sa vie sera une suite de voyages (Mexique, Tibet, Cambodge, Inde), au départ de son Vitré natal. Marchand possédant la verve d’un conteur, il a su captiver l’attention des grands hommes de son époque, d’Henri IV à l’empereur chinois Ming. Dans cet ouvrage, dont il a mis cinq ans à réunir la documentation, Roger Faligot met pleinement à profit les talents de ce personnage digne des Mille et une nuits . Il nous entraîne avec lui aux quatre coins du monde, pour des aventures incroyables et passionnantes, au cours desquelles il croise la route de femmes tout aussi fascinantes. Une épopée qui ravira les amateurs de romans d’aventures historiques , tout en dressant le portrait d’un homme exceptionnel.

Les Sept portes du monde , Roger Faligot, Editions Plon , novembre 2010, 422 pages, 21,90€

Sur le même sujet