Définir la ville: les critères administratif et socioéconomique

Pour caractériser la ville, on dispose de critères comme les critères administratif, sociologique et économique. En quoi consistent-ils et que valent-ils?
113

La ville peut être caractérisée selon les critères administratif, sociologique et économique. Le critère administratif consiste à prendre en compte l'effectif de la population de la commune et la densité de l'habitat. Le critère sociologique s'attachera à définir l'appartenance sociale et professionnelle des habitants. Quant au critère économique, il envisagera le prix du sol. Ces critères plus ou moins pertinents ont pourtant des limites.

Le critère administratif

Le critère administratif s'attache surtout à caractériser le type de commune selon l'effectif de sa population et la densité de l'habitat. En France, depuis 1962, l' I.N.S.E.E. a remplacé le terme « ville » par celui d' « unité urbaine ». Une commune isolée comportant au moins 2000 habitants et dont l' espace entre les bâtiments n'excède pas 200 mètres est une unité urbaine . L'espace urbanisé peut parfois s'étendre à d'autres communes contigües. Si la population de ces communes dépasse la moitié de la population de l'unité urbaine, on considère l'ensemble comme une agglomération multicommunale (voir schéma). Cependant, chaque pays possède son propre critère de taille rendant les comparaisons impossibles. Dans certains pays comme la Chine ou la Hongrie, un centre de 5000 habitants peut, en France, apparaître tel un gros village.

Le critère sociologique

Le critère sociologique prend en compte les caractéristiques sociales et professionnelles des habitants (professions, groupes sociaux, formations, évolution professionnelle, modes de consommation, comportements individuels et collectifs etc.). Les populations urbaines bénéficient généralement de situations socioprofessionnelles plus diversifiées, montrent des comportements particuliers (ghettos, bandes, insécurité etc.) et des modes de consommation standardisés (hypermarchés, centres commerciaux). Toutefois, il existe des villes à structure monolithique telles les cités ouvrières ou encore les cités cheminotes. Inversement, de nos jours, les populations de certaines campagnes sont socialement et professionnellement diversifiés et adoptent des comportements et modes de consommation urbains.

Le critère économique

Le critère économique le plus évident pour distinguer la ville d'une commune rurale peut être la valeur du sol qui, en ville, est souvent supérieure à la campagne. La valeur du sol agricole dépend beaucoup de sa qualité (vignobles importants etc.) et de l'intérêt pour la production (terres maraîchères ou horticoles). Envisagé comme un support, le sol urbain acquiert une valeur en fonction de son utilisation. Ainsi, la valeur d'un sol est généralement irrégulière et progressive dans le temps et l'espace. La valeur du sol ne peut pas être le seul critère de distinction de la ville . Le prix du sol fait intervenir d'autres facteurs comme les projets d'aménagement ou les mesures antispéculatives. De même, ce critère n'est pas toujours applicable notamment dans les pays les moins avancés.

Pour en savoir plus :

Antoni Jean-Philippe, 2009. Lexique de la ville. Ed. Ellipses marketing, 184p.

Pumain Denise, Paquot Thierry, Kleinschmager Richard, 2006. Dictionnaire La ville et l'urbain. Ed. Economica, coll. villes, 320p.

Les villes nord-américaines.

Les villes d'Europe occidentale.

Quelle ville voulons-nous?

Sur le même sujet