Front National:une extrême droite qui progresse en France.

Au premier tour de l'élection présidentielle de 2012, le Front National frôle 20% des suffrages. Pourquoi l'extrême droite progresse-t-elle en France?

Comme dans la plupart des pays européens, l’extrême droite française prend de plus en plus de place sur la scène politique nationale. Les causes de la montée du Front National (F.N.) en France sont multiples. Certes, l’insécurité et l’immigration, préoccupent toujours une partie de la population. Cependant, les deux anciens fers de lance du F.N. ne peuvent à eux seuls expliquer une telle poussée de l’extrême droite en France. Le vote sanction vis à vis de politiques jugées inefficaces existe. Les espoirs déçus vis-à-vis de l'Union européenne (généralement soutenue par le Parti Socialiste et l'Union pour un Mouvement Populaire) et des partis incarnant l'alternance politique peuvent également expliquer l'essor récent du F.N. en France.

Le troisième parti politique de France

Totalisant 17,9 % des voix au premier tour de l’élection présidentielle de 2012, le Front National (F.N.) se place désormais à la troisième place des partis politiques de France après le Parti Socialiste (P.S) et l’Union pour un Mouvement Populaire (U.M.P.). Depuis l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du Front National, celui-ci ne cesse d’attirer des militants et des électeurs plus jeunes issus de milieux sociaux variés (ouvriers, employés, classes moyennes, petits patrons, chômeurs etc.). Marine Le Pen montre une image plus jeune et moins virulente comparée à celle longtemps incarnée par son père, Jean-Marie Le Pen. Ainsi, le "nouveau" F.N. a su attirer une jeunesse plus éduquée et des classes sociales plus aisées.

Diversification des thématiques frontistes

La baisse des effectifs de la Police Nationale dans un but d’économie budgétaire fragilise certains territoires du pays notamment les zones péri-urbaines qui deviennent des espaces soumis à la délinquance et à la criminalité. L’exacerbation des conflits en Afrique, au Proche et Moyen Orient alimentent l’immigration clandestine en Europe. Les thèmes de l’insécurité et de l’immigration demeurent des sujets importants au Front National. Mais, aujourd'hui, ce ne sont plus les seuls sujets majeurs. Le chômage, les délocalisations, le pouvoir d'achat, le déclin des services publics etc. ont enrichi le discours frontiste.

Les imperfections de l'Union Européenne

Depuis plusieurs années, l’Union Européenne n’enthousiasme plus les français (échec du référendum de 2005). Les conséquences des crises économiques et financières en Europe (Grèce, Italie, Espagne, Portugal etc.) font peur. Les disfonctionnements (27 états) de l’Union Européenne qui prône une politique économique ultra-libérale agacent et inquiètent. L'austérité financière mise en place par Bruxelles est vivement critiquée. Le retour à plus de souveraineté nationale gagne de plus en plus les esprits. Les propositions du Front National qui prône le retrait de l’Union Européenne et un patriotisme économique (protectionnisme), séduisent de plus en plus d'électeurs.

Le Front National, expression d’un désarroi

Les échecs des politiques de gauche comme de droite ont déçu une partie des français. Ces derniers expriment leur déconvenue dans les urnes. Longtemps diabolisé par les partis politiques de droite et de gauche, le Front National occupe une place à part dans la vie politique française. Plus que le vote blanc qui a toujours aucune signification en France, certains électeurs accordent au vote F.N. une valeur de sanction vis-à-vis des politiques menées par les deux grands partis (sanction de la politique socialiste au premier tour des élections présidentielles de 2002 et sanction de la politique de l'U.M.P. au premier tour des élections présidentielles de 2012).

Rejet des partis politiques traditionnels?

Les échecs successifs et les démêlés politico-judiciaires des partis au pouvoir contribuent au désintérêt croissant d'une partie de la population pour les deux grands partis politiques (P.S et U.M.P.) jugés trop éloignés des véritables préoccupations des français. Or, le F.N., seul parti politique (excepté le MODEM centriste) situé hors du clivage gauche / droite et n'ayant jamais participé au pouvoir, sait tirer profit de cette situation en attirant toujours plus de militants, sympathisants et électeurs.

Sources et pour en savoir plus :

Barré Nicolas, Seux Dominique, Pécresse Jean-Francis, 2012. Chômage, désindustrialisation:le terreau du vote Le Pen, Les Echos, 24 avril 2012, p.2-10, p.16, p.27.

Crépon Sylvain, 2012. Enquête au coeur du Nouveau Front National. Nouveau Monde, coll. Les enquêteurs associés, 302p.

Ce que les français pensent du Front National et ses idées

Montée du Front National

Aux origines de l'essor du Front National en France

Sur le même sujet