La "Nouvelle Vague": des acteurs aux multiples talents

La "Nouvelle Vague" a révélé de jeunes acteurs de talent qui se sont illustrés à d'autres places dans le milieu du cinéma ou dans d'autres domaines.
12

La « Nouvelle Vague » a marqué l' histoire du cinéma français. Parmi ses nombreux apports , la « Nouvelle Vague » nous a légué des acteurs et actrices de talent. Certains se sont laissés tenter par la réalisation avec plus ou moins de succès. En plus d'une carrière dans le cinéma, certains ont mené une carrière parallèle dans le théâtre ou la chanson.

Un acteur et un comédien au grand coeur

Grand séducteur et doté d’un humour ravageur, Jean-Claude Brialy débute sa carrière dans les deux premiers films de Claude Chabrol « Le Beau Serge » et « Les cousins ». Il ne deviendra jamais une star car il préfère goûter la vie plutôt que développer sa carrière. Cependant il jouit d’une immense popularité en incarnant des seconds rôles qu’il interprète toujours avec cœur et talent. Jean-Claude Brialy tourne plusieurs films avec des cinéastes de la « Nouvelle Vague » parmi lesquels « Une femme est une femme » (1960) de Jean- Luc Godard , « La mariée était en noir » (1968) de François Truffaut ou encore « Le genou de Claire » (1970) d’ Éric Rohmer . Plus récemment, il incarne des rôles plus sombres comme par exemple dans « Le juge et l’assassin » (1975) de Bertrand Tavernier, « Mortelle randonnée » (1983) de Claude Miller ou « La reine Margot » (1994) de Patrice Chéreau. Son immense talent s’exprime également dans la réalisation de douze longs métrages pour le cinéma et la télévision dont « Églantine » en 1971, « Les malheurs de Sophie » en 1981 et « Un bon petit diable » en 1983. Dès les années quatre-vingts dix, il alterne les rôles au cinéma et au théâtre. Il deviendra directeur du célèbre théâtre des Bouffes Parisiens et organisera de nombreux festivals tel le festival de Ramatuelle qu'il présidera jusqu’à sa disparition en 2007.

Une actrice aux multiples talents

Anna Karina, l’égérie et, un moment, épouse de Jean-Luc Godard tournera dans sept de ses films : « Bande à part », « Pierrot le fou » (1965), « Le petit soldat », « une femme est une femme » (1960), « Vivre sa vie », « Alphaville » et « Made in USA ». Jacques Rivette la fait jouer dans « Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot » considéré par certains comme son meilleur rôle au cinéma. Anna Karina tourne ensuite avec de nombreux cinéastes parmi lesquels Rainer Werner Fassbinder,Volker Schlöndorff ou encore George Cukor etc. Dans les années soixante dix, elle se lance dans la réalisation : « Vivre ensemble » (1973) etc. ou plus récemment « Victoria » (2007). Parallèlement au cinéma, elle mène une carrière de chanteuse avec des textes issus de la Comédie musicale « Anna » (1966) de Serge Gainsbourg dont est extrait le succès « Sous le soleil, exactement ». En 2000, elle s’associe avec Philippe Katerine pour la création de l’album « Une histoire d’amour ». Enfin, elle se joindra à de nombreux chanteurs lors de l'hommage à Serge Gainsbourg au Printemps de Bourge 2006.

Un acteur et cinéaste engagé

Gérard Blain se fait remarquer dans les deux premiers long métrages de Claude Chabrol « Le Beau Serge » et « Les cousins » aux côtés de Jean-Claude Brialy. Il tourne ensuite plusieurs films en Italie, aux Etats-Unis puis en France jusqu’en 1971 où il décide de se consacrer à la réalisation. Ses films révèlent une critique sociale évidente. Parmi ses nombreux films, on remarquera son premier long métrage « Les Amis » (1971) qui raconte la vie de rue d’un orphelin. « Pierre et Djemila » (1987) évoque l’amour entre deux jeunes d'une cité sur fond de racisme et d’intolérance. Enfin, son dernier films « Ainsi soit-il » (1999) relate la vengeance d’un fils pour son père assassiné sur l’hôtel du profit.

Quelques sources bibliographiques:

Antoine de Baecque, 2009. La Nouvelle Vague. Portrait d'une jeunesse . Ed. Flammarion, coll. Arts et Culture, 123p.

Claude Chabrol et al, 2001. La Nouvelle Vague . Ed. des Cahiers du Cinéma, coll. Petites anthologie des Cahiers du Cinéma, 320p. -idées des cinéastes des "Cahiers du Cinéma".

Michel Marie, 2009. La Nouvelle Vague. Une école artistique . Ed. Armand Colin, 3e édition, coll. 128, 126p.

Sites internet:

Histoire de la "Nouvelle Vague".

Origine et développement de la "Nouvelle Vague" en France.

Apports de la « Nouvelle Vague » pour le cinéma .

Les cinéastes et les films de la "Nouvelle Vague" en France.

Sur le même sujet