La «Nouvelle Vague» en France: apports pour le Cinéma

La «Nouvelle Vague» a contribué à l'évolution du cinéma: les nouveaux thèmes abordés, la liberté des dialogues, le financement et le montage des films.
25

La «Nouvelle Vague» a joué un rôle indéniable dans l' histoire du cinéma . Les thèmes abordés dans les films comme les personnages sont devenus plus proches des gens y compris dans les dialogues. Depuis la «Nouvelle Vague», on peut réaliser des films avec un budget limité. Enfin, tout cinéaste peut, selon l'effet qu'il veut produire, monter son film au gré de sa fantaisie.

«Raz-de-marée» sur les «grands» personnages et sujets

Au-delà de l’utilisation de nouveaux outils, ces jeunes cinéastes n’hésitent pas à bouleverser les règles du cinéma classique. Les «grands» thèmes et personnages du cinéma d’avant-guerre sont abandonnés au profit de sujets quasi anecdotiques incarnés par des gens simples tels des enfants persécuteurs d'un couple d'amoureux dans « Les Mistons », un court métrage de François Truffaut de 1958 ou encore des jeunes filles naïves et rêveuses à la recherche de l'amour dans « Les Bonnes Femmes » de Claude Chabrol en 1960.

Réalisation et production : duo sur la «vague»?

Le matériel plus léger, les décors naturels et les acteurs débutants réduisent considérablement les coûts financiers des films qui sont souvent beaucoup moins chers que les films classiques.. Les jeunes cinéastes peuvent parfois bénéficier de la générosité de jeunes producteurs sympathisants comme Georges de Beauregard, Pierre Braunberger etc. Cependant, la plupart du temps, les jeunes cinéastes ne peuvent compter que sur eux-mêmes ou sur leurs collègues des cahiers du Cinéma pour financer leurs films. Ainsi, en 1959, après avoir lui-même produit ses deux premiers films, «Le Beau Serge» et «Les cousins», Claude Chabrol financera le premier film d' Eric Rohmer « Le Signe du Lion ». En 1961, il récidivera avec son compère François Truffaut pour le film de Jacques Rivette « Paris nous appartient ». Les cinéastes des « cahiers »se soutiendront mutuellement pas exclusivement sur le plan financiers mais également pour l'écriture des scénarios, la mise à disposition des acteurs et des techniciens etc.

«Coup de vent» sur les répliques!

Les dialogues, plus réalistes sont parfois creux, parfois violents pour l’époque. L'emploi de mots vulgaires est courant (« Le mépris » de Jean-Luc Godard en 1958, « À double tour » de Claude Chabrol en 1960 etc.). La libéralisation des dialogues donne la part belle à l’improvisation des acteurs. Aux dialogues esthétiques de certains films d'avant guerre, la «Nouvelle Vague» favorise la gouaille des gens ordinaires comme dans « Pierrot le fou » (1965) de Jean-Luc Godard. En 1959, dans « À bout de souffle » du même auteur ou encore dans « Les quatre cents coups » de François Truffaut, le héros va jusqu’à interpeller le spectateur.

Le montage «démonté»

Les règles classiques du montage sont remises en cause. Jean-Luc Godard va jusqu’à déconstruire les scénarios de la plupart de ses films. Ainsi, il effectue des raccords de plans «à la hussarde», arrêts sur image étirés ou au contraire figés, coupures apparentes comme dans «À bout de souffle» ou encore dans « Une femme mariée » (1964). Il peut aussi mélanger des séquences de façon à casser la linéarité du récit tel « Bande à part » (1958) et laisse au spectateur le soin de terminer le film à son goût. «Un film doit avoir un début, un milieu et une fin mais pas forcément dans cet ordre !» comme il aime à le rappeler. De même, en 1963, Chris Marker s'efforce de déconstruire la trame de son moyen métrage « La Jetée ».

Quelques sources bibliographiques:

Antoine de Baecque, 2009. La Nouvelle Vague. Portrait d'une jeunesse . Ed. Flammarion, coll. Arts et Culture, 123p.

Claude Chabrol et al, 2001. La Nouvelle Vague . Ed. des Cahiers du Cinéma, coll. Petites anthologie des Cahiers du Cinéma, 320p. -idées des cinéastes des "Cahiers du Cinéma".

Michel Marie, 2009. La Nouvelle Vague. Une école artistique . Ed. Armand Colin, 3e édition, coll. 128, 126p.

Sites internet intéressants:

La "Nouvelle Vague".

Histoire de la "Nouvelle Vague".

Origine et développement de la "Nouvelle Vague" en France.

Un article sur François Truffaut.

Un article sur le film de jean-luc Godart « À bout de souffle ».

Les cinéastes et les films de la "Nouvelle Vague" en France.

Sur le même sujet