La ronce : une plante à reconsidérer

Généralement perçue comme une peste végétale, la ronce mériterait pourtant plus de considération.Tout ce qu'il faut savoir sur cette plante.
60

Il ne faut pas confondre les ronces de la famille des rosacées avec le mûrier dont certaines espèces s'en rapprochent par l'aspect épineux mais qui appartiennent à la famille des moracées. Parmi d'innombrables formes, la Ronce arbrisseau est l'espèce la plus commune. Doté d'une excellente adaptabilité à de multiples milieux, prolifique au point d'être envahissante, elle produit aussi des baies délicieuses appelées mûres.

De nombreuses espèces

Rien qu’en Europe, 2000 espèces de ronces ont été répertoriées. Parmi celles-ci figurent le Framboisier ( Rubus idaeus ) et une espèce ornementale aux tiges blanches comme Rubus cockburnianus ou encore Rubus phaenicolasius . La Ronce des rochers ( Rubus s axalis), dont la tige atteint 20 à 40 centimètres de longueur et portent des fruits rouges, s’étend exclusivement dans les zones montagneuses. La Ronce arbrisseau ( Rubus fructicosus ) qui se développe du niveau de la mer à 2300 mètres d’altitude est, de loin, la plus commune.

Un habitat étendu

L' aire de répartition de la ronce arbrisseau s’étend, dans l'hémisphère nord, de l'Europe aux États-Unis en passant par l'Afrique du Nord (Atlas) et, dans l'hémisphère sud, du Chili au sud est de l'Australie et Nouvelle Zélande en passant par l'Afrique australe. Les ronces occupent souvent les haies, forêts notamment les espaces lumineux récemment ouverts et lisières. Abritant de façon temporaire ou permanente de nombreuses espèces animales notamment des insectes, arachnides (araignées), oiseaux, petits mammifères, les ronces jouent un rôle important dans la conservation de la biodiversité.

Une plante aux formes buissonnantes

Les tiges de la Ronce arbrisseau , qui peuvent atteindre une longueur de trois mètres, possèdent une section anguleuse. Elles sont courbées en arceau et surtout fortement épineuse jusqu'au pétiole des feuilles. De croissance rapide et se multipliant aisément en marcottes ou en drageons, les ronces se développent fréquemment en fourrés quasi impénétrables.

Une plante fructifère

Les ronces arbrisseaux sont des plantes à fleurs (angiospermes). Ces fleurs, de couleur blanche ou rose mauve, s’épanouissent de mai à août. Les fleurs, hermaphrodites (qui regroupent les deux sexes), se développent en grappes à l’extrémité des tiges de deux ans. Fécondées grâce aux insectes, ces fleurs donnent d’août à septembre des baies délicieuses de couleur noire et brillante lorsqu’elles sont à maturité : les mûres . Après la fructification, les tiges de deux ans se fixent dans le sol pour produire de nouvelles tiges l'année suivante.

Pour en savoir plus :

Bertrand Bernard, 2008. Pour l’amour d’une ronce. Éditions de Terran, coll. Le compagnon végétal, 160p.

La ronce en forêt (pdf)

La Ronce arbrisseau: valeurs diététiques et thérapeutiques

La mûre, un fruit délicieux et bon pour la santé

Sur le même sujet