Qu'est-ce qu'une plante ?

L' observation ne permet pas toujours distinguer une plante d'un animal. Quels sont les critères permettant de différencier la plante d'un autre organisme?
39

Quelle différence peut-il y avoir entre un corail, un bolet et une algue? Seul le dernier organisme est une plante. La forme des organismes vivants peut parfois nous tromper sur leur origine. La seule observation ne peut donc nous renseigner sur le type d'organisme que nous avons sous les yeux. Il existe trois critères simples pour reconnaître facilement une plante: la cellule, la nutrition et la reproduction.

Un être vivant à cellules spécifiques

Comme l’animal et l'homme, la plante ou le végétal est un organisme vivant formé d'une (unicellulaire) ou de plusieurs cellules (pluricellulaire). Chaque cellule est constitué d'un cytoplasme limité par une membrane plasmique. Le cytoplasme renferme un noyau (eucaryote = un noyau) et différents organites (réticulum lisse et rugueux, appareil de Golgi, mitochondries et petites vésicules).

En plus des éléments cités plus haut, les cellules végétales se distinguent des cellules animales par la présence d’une grande vacuole. La majorité des plantes sont vertes. Les cellules de celles-ci comportent également des chloroplastes où se forment les pigments comme la chlorophylle et la carotéine nécessaires à la photosynthèse. Enfin toutes les plantes disposent d'une membrane extra-cellulaire composée de cellulose (sucre complexe).

Un être vivant qui fabrique sa nourriture

Une autre particularité des plantes est qu’elles produisent elles-mêmes la nourriture (on dit qu’elles sont autotrophes ) indispensable à leur croissance et leur maintien. Cette nourriture constitue la sève élaborée renfermant des substances organiques (sucres, graisses et protéïnes). Ces substances organiques sont produites à partir de matières minérales (eau, dioxyde de carbone, oxygène, azote, soufre etc.) et de la lumière (soleil) grâce aux multiples et complexes transformations chimiques de la photosynthèse. Les plantes peuvent stocker ces substances organiques dans leurs différents organes (bois, racines, bulbes, fruits etc) pour une utilisation ultérieure.

Deux modes de reproduction : la reproduction asexuée et la reproduction sexuée

Chez de nombreuses plantes, il existe deux modes de reproduction: la reproduction asexuée (le terme de multiplication végétative est plus approprié) et la reproduction sexuée.

  • La reproduction asexuée prend plusieurs formes selon les espèces: fragmentation de la tige (mousses, etc.), rhizome (fougères, gingembre, iris etc.), bulbe (tulipe, crocus, glaïeul etc.) ou encore stolon (fraisier, etc.). Il s'agit d'une division cellulaire ou mitose qui aboutit à la production de cellules ou plantes filles génétiquement identiques à la plante mère (mâle ou femelle) possédant chacune un seul jeu de chromosomes (n chromosomes).
  • La reproduction sexuée consiste en la fusion de deux cellules sexuelles appelées gamètes (mâle et femelle) produit par les plantes parents. La fécondation aboutit à la formation de spores où dans chacun d'eux se développent un embryon possédant deux jeux de chromosomes (2n chromosomes). Vient ensuite la méiose ou division de la cellule embryonnaire qui réduit de moitié le nombre de chromosomes du noyau. Cette réduction chromatique des spores à n chromosomes permettra le développement de jeunes plantes mâles et femelles génétiquement différents des parents.
reproduction des plantes

Sources bibliographiques :

Francis Hallé, 2004. Éloge de la plante : pour une nouvelle biologie . Ed. du Seuil, coll. Point Science, 346p.

Alain Jouy, 2010. Dictionnaire illustré de Botanique . Ed. Eugen Ulmer, coll. Pratiques divers, 340p.

Liens internet :

Différence entre la cellule animale et la cellule végétale.

Nutrition des plantes.

Reproduction des plantes.

Le champignon n'est pas une plante.

Initier ses enfants à la Botanique.

Sur le même sujet