Sécheresse ou sécheresses: définitions et perceptions

La sécheresse peut se manifester de différentes façons. Qu'est-ce que la ou les sécheresses? Comment les sociétés la ou les perçoivent-elles?
27

La sécheresse est souvent confondue avec l'aridité qui présente, il est vrai, des caractéristiques similaires. Dans le langage courant, le terme s'emploie souvent au singulier. Cependant, la sécheresse se définit toujours par rapport à l'objet que celle-ci affecte. Il n'existe donc pas une sécheresse mais plusieurs types de sécheresses . On relève ainsi quatre principaux types de sécheresse. Enfin, selon les sociétés et les individus, la sécheresse n'est pas perçue et vécue de la même manière.

Sécheresse et aridité

Il convient de distinguer la sécheresse de l'aridité. La sécheresse est un phénomène temporaire se caractérisant par des hauteurs de précipitations inférieures à la moyenne habituelle. Celle-ci est souvent liée à la présence temporaire d'une zone de haute pression atmosphérique (anticyclone) sur le territoire affecté. L'aridité se manifeste de façon quasi permanente par un manque de précipitations. Toutefois, comme la sécheresse, celui-ci ne suffit pas à définir l'aridité. D'autres facteurs interviennent tels l'évaporation et la transpiration des plantes constituant une donnée théorique l' évapotranspiration potentielle (E.T.P.). La comparaison des précipitations et de l'ETP permet de mesurer les différents degrés d'aridité:

I = P/ETP

Si I < 0,03 l'aridité est extrême (climat hyperaride)

Si 0,03 < I < 0,20 l'aridité est normale (climat aride)

Si 0,20 < I < 0,50 l'aridité est modérée (climat semi-aride)

Avec

  • I: indice d'aridité bioclimatique
  • P: précipitations en mm
  • ETP: évapotranspiration potentielle (évaporation + transpiration)

La sécheresse météorologique

La sécheresse météorologique se caractérise par l'absence de précipitations ou des hauteurs de précipitation inférieures à celles généralement enregistrées à la même période. La sécheresse météorologique est difficile à mettre en évidence car les hauteurs de précipitation varient parfois beaucoup d'une année sur l'autre. De plus, la répartition des précipitations dans le temps et dans l'espace joue un rôle aussi crucial voire plus important que les hauteurs pluviométriques dans le développement de la sécheresse.

La sécheresse hydrologique

La sécheresse hydrologique affecte les cours d'eau et les étendues d'eau continentales (étangs, lacs etc.) dont le niveau ou le débit montre une valeur inférieure à celle habituellement mesurée à la même période. Les cours d'eau et étendues d'eau peuvent s'assécher de façon temporaire partiellement ou totalement selon l'intensité et la durée de la sécheresse. A cette dernière, on ajoutera la sécheresse phréatique qui affecte le niveau des aquifères.

La sécheresse édaphique

La sécheresse édaphique se manifeste par le manque d'infiltrabilité des sols. Elle a pour origine la sécheresse météorologique mais certaines pratiques agricoles y contribuent également. La sécheresse édaphique affecte la végétation en entraînant une réduction de l'humidité et de l'oxygène du sol. De plus, ne pouvant plus pénétrer le sol, les graines qui restent en surface ne germent plus et sont facilement emportées par le vent. La détérioration progressive du sol le rend très vulnérable à l'érosion éolienne.

La sécheresse agricole

La sécheresse agricole se définit toujours par rapport aux besoins en eau des plantes cultivées. Elle correspond à l'absence de la réserve en eau facilement utilisable ( RFU ) par les plantes pendant leur période de croissance. Une sécheresse agricole de courte durée suivant plusieurs années normalement ou abondamment arrosées n'a généralement qu'un effet limité. En revanche, plusieurs sécheresses qui se succèdent s'avèrent souvent dramatiques pour l'équilibre de l'économie agricole.

Un phénomène diversement perçu

Dans les pays avancés , l'absence de pluie réjouit souvent la plupart des individus tant que celle-ci n'a pas d'incidences sur leur confort personnel (lavage des voitures, remplissage de la piscine, arrosage des jardins, bains ou douches etc.). Néanmoins si la sécheresse est plus intense ou s'étend dans le temps plus que de coutume, elle peut affecter de nombreux secteurs économiques et provoquer ainsi de graves conséquences sociales. Elle est souvent vécue de manière dramatique par le secteur agricole. Il en est de même dans les pays moins avancés où la sécheresse, généralement intense et relativement longue, annonce souvent disettes, maladies et mort.

Sources bibliographiques

Lambert Roger, 1996. Géographie du cycle de l'eau. Ed. Presses Universitaires du Mirail Toulouse, coll. Amphi 7, 439p.

Cosandey Claude, Robinson Mark, 2000. Hydrologie continentale ; Ed. Armand Colin, coll. U, 368p.

Sources internet

Les différents types de sécheresse

Évaluer la sécheresse par le bilan hydrique du sol

Sécheresse et pays avancés

Sur le même sujet