Titan, le plus grand satellite de Saturne

Titan est le plus grand satellite naturel de Saturne. Depuis 2005, la sonde spatiale Cassini-Huygens nous dévoile les particularités de son relief.

Après un voyage de sept ans (1997-2004) à travers le système solaire, la sonde spatiale Cassini-Huygens nous fait découvrir le relief et le climat de Titan. La sonde, qui devrait fonctionner jusqu'en 2017, nous transmet régulièrement de nouvelles données sur le plus grand satellite de Saturne. Cet article évoque essentiellement le relief de Titan. Le climat sera le sujet d'un prochain article.

Un milieu dominé par l’azote et les hydrocarbures

Huygens a détecté un sol de consistance molle probablement lié à la présence de liquide sous-jacent. L’élément chimique dominant sur Titan est l’azote (plus de 90%) accompagné de méthane (près de 10%) et accessoirement d’éthane. Sur le satellite, il existe ainsi un cycle du méthane et de l’éthane comparable au cycle de l’eau observé sur la Terre. On relève donc la présence de nuages, de pluies et de lacs ou mers de méthane et d’éthane sur Titan.

Un relief entaillé de cours d’eau asséchés

La zone équatoriale de Titan montre une alternance de montagnes très escarpées mais peu élevées (rarement plus de 1000 mètres d’altitude) et de collines. Ces collines sont entaillées par de nombreux chenaux fluviaux. Leurs lits asséchés rejoignent de vastes dépressions. Ces dépressions sont jonchées de galets de glace probablement charriés par d’anciens écoulements de méthane et d’éthane.

Des dunes géantes

Les dépressions forment de vastes plaines parfois parcourues par des champs de dunes sur des milliers de kilomètres. Ces dunes géantes, comparables aux dunes de sable qui se développent sur Terre en Namibie, en Chine ou en Australie, dépassent parfois 100 mètres de hauteur. La particularité est que celles-ci se composent essentiellement de fragments de glace et d’hydrocarbures!

Des lacs et des mers

Les régions polaires de Titan sont dominées par des étendues d’hydrocarbures liquides, plus nombreuses au pôle nord. Il s’agit souvent de lacs peu profonds et de marécages ou encore de lacs enserrés dans de profondes vallées d’environ 100 mètres de profondeur. Cassini a également détecté de vastes mers dont la superficie avoisine celle de la Mer Caspienne. Ces lacs et mers se composent d'un mélange de méthane, d’éthane, d’hydrocarbures liquides aux composés encore inconnus et de diazote dissous.

Pour en savoir plus:

Rodriguez Sébastien, 2011. Titan, une lune pas comme les autres. L'Astronomie . Société Astronomique de France, n°43, octobre 2011, p.18-29.

Le relief de Titan

Des dunes sur Titan

Les lacs de méthane

Les satellites de la planète Saturne

Le climat de Titan

Sur le même sujet