Toponymes ou noms de lieux d'origine basque en France

En France, les Pyrénées-Atlantiques montrent une toponymie fortement liée à la langue basque. Comment les noms de lieux d'origine basque ont-ils été créés?
31

Bien qu’occupant un territoire relativement restreint en France, la toponymie basque s’inscrit pourtant dans l’histoire des noms de lieux français, à l’instar de la toponymie bretonne . La langue basque a su résister aux nombreuses invasions qui ont déferlé sur la France dès le Ve siècle . Le basque actuel est essentiellement parlé dans le sud des Pyrénées atlantiques même si la toponymie basque s’étend bien au-delà dans la région gasconne. Comme les autres toponymes, les noms de lieux d’origine basque embrassent des domaines variés. Certains sont en lien avec la nature, l’eau, le relief ou les végétaux. D’autres évoquent les activités humaines comme les voies de circulation ou les lieux habités. Enfin, quelques toponymes dérivent directement de noms latins.

Les noms de lieux tirés de l’eau

Le terme bai (i bai) « cours d’eau » est à l’origine de plusieurs toponymes basques dont la célèbre Bayonne. Ur, « eau » en basque apparaît fréquemment dans le composé ur-arte « entre les eaux » tel Uhart-Mixe en amont du confluent de la Bidouze et de l’ Ispathoury. Aintzi « marécage » en basque a donné naissance à des noms de lieux comme Aincille avec un suffixe bil qui correspondrait à « colline ».

Les toponymes en lien avec le relief

Aran « vallée » donne son nom à de nombreux toponymes comme Arancou de Aran-goien « vallée la plus haute ». Mendi « montagne », omniprésent dans la toponymie basque, a donné par exemple Mendive « au bas de la montagne » comme le village d’Ahetze vient de aitz qui veut dire « rocher ».

Les noms de lieux liés à la végétation

Le toponyme Irissarry de iri-sarri « domaine dans les broussailles » a pour origine le nom basque xarra signifiant « bois » ou « taillis » assez répandu dans la toponymie basque. Ezpel « buis » se retrouve dans Espelette « terrain de buis » avec le suffixe eta. De même, lar ou larre « lande » ou « terre inculte » a servi à la construction de plusieurs toponymes dont Larressore.

Les toponymes en rapport avec les voies de circulation ou les lieux habités

Bide, qui peut se traduire en français par « chemin », forme de nombreux toponymes basques comme Bidarray de bide-arai « chemin dans les épineux ». Etcharry de etxa-barri « maison neuve » vient du basque etxe « maison » très fréquent dans la toponymie régionale. Iri ou hiri « village » ou « ville » a engendré plusieurs noms de lieux tel Hirigoyen « village d’en haut » avec le suffixe goein « en haut » dans la commune d’Ustaritz.

Des noms latins aux noms basques

Certains noms de lieux basques dérivent directement de noms l atins. Ainsi le latin Ecclesia « église » est devenu iliça, base de multiples noms de lieux comme par exemple Eliçaberry « nouvelle église » avec le suffixe berry. Anglet vient de Angellu(m) auquel s’ajoute le suffixe basque -eta pour signifier « terrain bas » ou « enfoncement ». Enfin, le latin ripa et recta « rive droite » ou « rive abrupte » a donné des toponymes comme Rivareyte.

Sources et pour en savoir plus :

Gendron Stéphane, 2003. L’origine des noms de lieux en France. Essai de Toponymie. Éditions Errance, 2e édition, Paris, coll. Hespérides, 340p.

Toponymie et géographie

Toponymes d'origine celtique ou gauloise

Toponymes d'origine gallo-romaine: les autres formes

Toponymes d'origine gallo-romaine, formes hybrides et suffixées

Toponymes d'origine germanique

Toponymes bretons

Sur le même sujet