Transport des sables et dunes littorales

Les dunes littorales se composent essentiellement de sables. Comment ces sables sont-ils acheminés pour former les dunes littorales?
53

Le développement des dunes littorales ne dépend pas seulement de l'abondance relative de sable. Encore faut-il que le vent puissent le déplacer suffisamment loin de la plage périodiquement immergée par les marées. La formation des dunes littorales commence avec la prise en charge du sable par le vent. Cette prise en charge est parfois favorisée par la taille ou la nature des grains de sable. Enfin, le sable constituant l'avant-dune n'est jamais définitivement stabilisé et peut donc toujours être repris en charge par la mer.

Le transport des sédiments

La plupart du temps, le transport des grains de sable se réalise par saltation (prise en charge et sauts successifs en fonction de la vitesse du vent). Pour les grains de sable les plus fins, le transport peut se faire par suspension tourbillonnaire (transport à durée plus élevée) lorsque la vitesse du vent est importante.

Les conditions de prise en charge des sables

Il existe trois facteurs favorisant la prise en charge des sables. Le premier facteur est bien sûr la sécheresse des sédiments, condition sine qua non de la prise en charge par le vent. La surface et la topographie de la plage jouent également un rôle important dans le transport des sédiments qui peuvent être immobilisés par un obstacle ou piégé dans une dépression (bâche en eau ou sèche). Enfin, la taille relative des sédiments par rapport à la vitesse du vent (de 100 micromètres à 1 millimètre) détermine l'efficacité du transport des sables.

Diversité des grains de sable

Le transport des grains de sable a une incidence sur leur aspect lorsqu'on les observe à la loupe binoculaire ou au microscope. La plupart des grains de sable se composent de quartz. La transparence et la brillance des grains de quartz caractérisent un transport éolien court. Les grains de quartz jaunâtres correspondent à un transport beaucoup plus long. Cet aspect plus opaque et mat s'acquiert au fur et à mesure des impacts que les grains subissent lors du transport. On distingue également des grains d'aspect particulier (couleur, opacité, brillance etc.). Il s'agit de fragments coquilliers (patelles, coques etc.) composés essentiellement de carbonate de calcium auxquels s'ajoutent d'autres fragments minéraux (mica, feldspath, olivine etc.). D'autres éléments fragmentés peuvent être mélangés aux sédiments (tourbe, bois, plastiques etc.).

L'avant dune : une réserve de sable

L’avant dune ou la dune bordière (la première dune en front de mer) joue un rôle majeur de barrière protectrice contre les vagues de tempête. De plus, elle constitue une réserve de sédiments (sable) qui peut être réinjectée dans le système côtier (plage, dunes). Ainsi, lors d'une tempête, le sable de la dune bordière évacué par la mer peut constituer des bancs de sable plus au large et être restitué plus tard à la plage voire même participer à la reconstitution de la dune bordière. Un élément à prendre en compte dans la gestion des côtes basses sableuses plus ou moins menacées par l'urbanisation et la perspective d'une élévation relative du niveau marin.

Sources bibliographiques

R.W.G. Carter, 1988. Coastal environments: An Introduction to the Physical, Ecological and Cultural Systems of Coastlines. Academic Press , London, 617p.

Roland Paskoff, 2010. Les littoraux : impact des aménagement sur leur évolution . Ed. Armand Colin, coll. U, 264p.

Sur internet

Formation des dunes littorales

Sur le même sujet