Villes de l'Antiquité grecque: origine et localisation

La Grèce antique est à l'origine de nombreuses villes dans le monde. Où et pourquoi la Grèce antique s'est mise à construire des villes ?
233

Dès le IIIe s. avant J.-C., les premières villes de l’Histoire sont apparues tout d’abord en Mésopotamie puis sur la rive sud de la Méditerranée, en Égypte, dans le bassin de l’Indus et en Chine. En Europe, les villes minoennes se développent au cours du IIe millénaire. À la fin du Ier millénaire avant J.-C., la Grèce antique se met à construire des villes puis, au fur et à mesure de ses conquêtes territoriales, en Égypte et en Asie .

La ville sert des intérêts multiples

Sur le sol grec, la fondation de villes permet de rassembler de petites cités pour réaliser des pôles urbains plus importants susceptibles de contrer plus efficacement les ennemis. Dans les territoires conquis, la ville joue surtout un rôle militaire (garnison, contrôle de routes stratégiques etc.). Toutefois, certaines capitales sont érigées dans un but politique pour installer un empire (Alexandrie d’Égypte, Séleucie du Tigre), d’autres villes peuvent avoir un intérêt commercial ou économique (Antioche dans la plaine fertile de Syrie). Enfin, les villes des colonies évoquent souvent un site particulier ou un toponyme rappelant la terre natale (Chalcis, Béroia etc.).

Les premières villes de Grèce

Durant l’Antiquité, la Grèce est le berceau des premières villes d’Europe : Athènes (XIVe s. av. J.-C.), Sparte (Xe s. av. J.-C.), Corinthe (antérieure au Xe s. av. J.-C), Argos (antérieure au IXe s. av. J.-C.), Mégare (antérieure au VIIIe s. av. J.-C.), etc. Ces villes prospèrent grâce aux échanges commerciaux et deviennent rapidement de véritables cités-états possédant leur propre gouvernement. Excellents marins, les grecs essaiment également des comptoirs et des colonies en Europe méridionale et orientale.

Les fondations grecques d’Europe méridionale

Au gré des conquêtes en Europe méridionale, les grecs fondent Syracuse (734 av. J.-C.) en Sicile puis Messines (vers 730 av. J.-C.) et Tarente (vers 708 av. J.-C.), Naples (entre le VIIIe et IXe s. av. J.-C.) en Italie du Sud. En future Gaule, vers 600 av. J.-C., les grecs érigent Massalia (Marseille).

Les villes grecques de la Mer Noire et de l’Asie Mineure

Au Ve s. avant J.-C., sur le littoral de la Mer Noire, en actuelle Roumanie, ils bâtissent Tomis (Constanta). L’influence grecque s’étend jusqu’en Asie Mineure (actuelle Turquie) avec la création d’Éphèse et de Phocée (entre le Xe et VIIIe s. av. J.-C.), Byzance (VIe s. av. J.-C.), future partie européenne d’Istanbul, Halicarnasse (Bodrum) vers 480 avant J.-C. ou encore Cnide au Ve s. avant J.-C.

Les villes fondées par Alexandre Le Grand

Entre 336 et 323 avant J.-C., le roi de Macédoine Alexandre Le Grand étend son empire du Proche Orient à la vallée de l’Indus. Il fonde de multiples villes portant le nom d'Alexandrie telles Alexandrie d’Égypte, Alexandrie d’Arachosie (Kandahar en Afghanistan), Alexandrie de Margiane (Mary au Turkménistan) etc. Son successeur Séleucos Ier poursuit son œuvre avec, entre autres, la construction d’ Antioche de Syrie (300 av. J.-C.)située aujourd'hui dans l'est de la Turquie et Séleucie du Tigre (entre 311 et 306 av. J.-C.) en Irak. Après la mort d’Alexandre Le Grand en 323 av. J.-C., la Grèce connaît un déclin progressif jusqu’au IIe s. avant J.-C. où débute la domination de sa principale rivale, Rome.

Pour en savoir plus:

Pauline Schmitt-Pantel, Claude Orrieux, 2004. Histoire grecque . Editions P.U.F., coll. Quadridge Manuels, 544p.

Les premières villes de l'Histoire

Les villes grecques d'Orient

Les cités grecques

Les colonies grecques

Antioche

Les villes minoennes

Sur le même sujet