Villes d'Europe au Moyen-Âge : une prospérité diversifiée

Au Moyen-Âge, l'Europe montre un développement sans précédent des villes. Quelles sont les causes principales de cette prospérité urbaine?
43

Dans l'Europe du Moyen-Âge, le nombre de villes et la population urbaine s'élèvent en raison d'un regain démographique. Les villes européennes se développent et prospèrent pour des causes diverses et variées (politique, militaire, religieuse, économique).

Les villes, lieux du pouvoir religieux

De nombreuses villes se développent autour d’une abbaye ou d’une église . C’est le cas de Munich (IXe s.) en Allemagne, Westminster (Xe s.) en Grande-Bretagne ou Saint-Denis (VIIIe s.) en France etc. Les grands axes de pèlerinage favorisent également la construction de villes comme par exemple en Espagne Miranda de Ebro, Astorga etc. sur la route de Saint-Jacques de Compostelle.

Les villes, créations politique s

Certaines villes sont créées ou revitalisées par les rois, princes ou seigneurs souhaitant ainsi asseoir leur pouvoir sur une région donnée. Ainsi, Paris est choisie par les capétiens (987-1328) pour en faire la capitale de leur royaume. En Écosse, Édouard Ier crée Glasgow (1176) puis, en Aquitaine (France), Libourne (1286). D’autres villes médiévales s’épanouissent à l’abris d’un château : Fougères (XII-XIIIe s.), Montbéliard (XIII-XIVe s.) etc. Entre le XII et XIVe siècle, des villes particulières bénéficiant de libertés et de franchises se développent autour de places rectangulaires parfois entourées d’arcades et portant une halle : les bastides. Elles prolifèrent surtout dans le sud-ouest de la France comme par exemple Montauban (1144) créée par Alphonse Jourdain, Comte de Toulouse, Aigues-Mortes (1246) fondée par le roi Louis IX, Monpazier (1284) créée par Édouard Ier et Pierre de Gontaut, Seigneur de Biron etc.

Les villes, créations militaires

En Espagne, on bâtit surtout des villes au cours de la « Reconquista » (conquête des territoires occupés par les arabes depuis 711.) telles Oviedo (VIIIe s.), Burgos (884) etc.Enfin, quelques communautés sont tout d’abord des places fortes avant de devenir de véritables villes comme Vitoria (1181) en Espagne, Moscou (1147) ou encore Nijni Novgorod (1220) en Russie etc.

Les villes dynamisées par le commerce

Les sites correspondant à un carrefour routier ou localisés à proximité d’un cours d’eau ou du littoral jouissent ainsi de conditions favorables au développement économique et démographique. En France, Reims, dans la région des grandes Foires de Champagne (Troyes, Lagny, Provins, Bar-sur-Aube et prospère en raison de sa situation de relais routier important entre les grandes villes drapières des Flandres (Ypres, Gand, Lille, Douai etc.) et la vallée du Rhône drainant les produits d’Orient acheminés depuis les ports italiens de Venise , Pise et Gênes. En Allemagne, Cologne et Mayence se développent dans la vallée du Rhin où circulent les principaux flux de marchandises entre le nord et le sud de l’Europe. En Italie , Florence profite de l’Arno navigable jusqu’à Pise, port de la Mer Adriatique où débarquent les richesses orientales :épices, soieries, pierres précieuses etc. Comme les guildes d’artisans, les guildes de marchands (associations au statut reconnu, possédant des privilèges et juridictions, dont le but est la protection des intérêts mutuels contre le banditisme, péages etc.) jouent un rôle fondamental dans la prospérité des villes. En contrôlant le commerce maritime de la Mer du Nord et de la Mer Baltique, la ligue hanséatique (« Hanse ») favorise l’essor de villes littorales allemandes comme Hambourg et Lübeck (1143), Brême (1358) etc. et villes portuaires de la Mer Baltique (Gdànsk en 1310 etc.).

À la fin du XIVe siècle, en Europe, les créations de villes sont de plus en plus rares. Beaucoup de villes déclinent. Les mauvaises récoltes provoquent des famines. L’insécurité générale, les guerres, notamment la « guerre de cent ans » et les épidémies de peste noire ravagent l’Europe.

Pour en savoir plus :

Dutour Thierry, 2003. La ville médiévale. Éditions Odile Jacob, coll. Histoire et Documents, 256p.

Heers Jacques, 1990. La ville au Moyen-Âge en Occident. Éditions Fayard, 550p.

Roux Simone, 2004. Le monde des villes au Moyen-Âge (XI-XVe s.). Éditions Hachette, 2e édition revue et augmentée, Coll. Carré Histoire, 210p.

Essor des villes au Moyen-Âge

L'Occident du X au XVe siècle

Villes du Moyen-Âge

Villes de l'Europe médiévale

Les villes d'Italie à la fin du Moyen-Âge

Villes d'Europe au Moyen-Âge

Les citadins au Moyen-Âge

Tolède, ville du Moyen-Âge

Sur le même sujet