Marché des Arceaux à Montpellier, tout bio or not tout bio ?

Le marché des Arceaux réunit deux fois par semaine jusqu'à quatre-vingts commerçants. Sa réputation : les produits bios. Mais le sont-ils réellement?
58

Odeurs d'épices, de fruits et légumes, de charcuterie et de fleurs se mélangent au quartier des Arceaux. En ce mardi de printemps ensoleillé, la chaleur attire la foule qui s'entasse autour de la cinquantaine de stands aux pieds de l'aqueduc. Comme dans la plupart des vingt autres marchés de la ville, on trouve de tout dans ce quartier du centre : parfums, vêtements, ustensiles de cuisine, paniers en osier, matelas... mais avec l'étiquette "marché bio", c'est surtout les aliments qui font sa réputation.

"Le bio est une mode sur laquelle s'est forgée la réputation du marché"

"Cent pour cent naturels et bio." Ces mots résonnent tel un refrain dans la bouche de Vicky Baert qui présente ses produits cosmétiques, hygiéniques et de soins. À deux pas, Jean-François Barry tient le stand "Aux produits de l'Aveyron". Suspendus en guirlande au dessus de son étalage figurent les certificats prouvant l'utilisation de farine biologique pour la réalisation de ses pains. Il vend également d'autre produits achetés à des producteurs qui, eux, ne sont pas bios. "C'est un concept auquel je ne crois pas beaucoup, explique-t-il. Pour moi, le bio est une mode sur laquelle s'est forgée la réputation du marché des Arceaux. À la base, il n'y avait que des producteurs bios. Au fil des années, il s'est agrandit et a laissé de la place à tout le monde."

De nombreux commerçants ne présentent pas l'étiquette "Agriculture biologique". Mais bio ou pas bio, c'est avant tout la qualité et le contact avec le commerçant que les gens recherchent. Le surnommé Marco au fort accent turc l'a bien compris. Ce matin là, comme toujours, il n'a pas sa langue dans sa poche pour vendre ses légumes. "La quéquette de DSK" est son sujet du jour. Il lance à une cliente : "Si je vous dit que je vous adore, vous n'allez pas porter plainte contre moi !"

Pourquoi faites-vous votre marché ?

Anne-Marie Peytavi, 67 ans, retraitée :

"Je viens régulièrement au marché des Arceaux car c'est le plus proche de chez moi. J'y trouve des produits frais de saison. Je n'achète pas forcément des fruits et légumes biologiques car ils sont plus chers. Aujourd'hui, j'ai pris des asperges et des pois mange-tout."

Marion, 22 ans, étudiante :

"Je vais au marché des Arceaux une semaine sur deux pour les produits biologiques. En général, j'achète des légumes. Je suis sûre de l'origine des produits grâce aux certificats. Dans l'ensemble, je trouve les marchés sympathiques et surtout moins stressants que les grandes surfaces."

Pierre Bost, 27 ans, technicien :

"Je vais au marché une fois par mois pour y chercher des produits bios et atypiques comme le sirop de gingembre. La qualité et le goût n'ont rien à voir avec les produits que l'on trouve en grande surface. J'aime aussi rencontrer des petits producteurs locaux avec qui il m'arrive de discuter."

Gur Hayrullah, producteur bio :

"En venant au marché, les gens cherchent non seulement des produits de qualité mais aussi, et c'est important, à se détendre. Ils y trouvent un dialogue avec le producteur qu'ils ne voient pas ailleurs. Je connais mes clients et leur vie. A force, je suis presque devenu psychologue."

Sur le même sujet