« Mein Kampf » bientôt dans toutes les librairies du monde ?

Le projet de republier le célèbre pamphlet de l'ancien dictateur nazi, «Mein Kampf» (Mon Combat) dans une édition savante, fait polémique en Allemagne.

Suite à l’échec du putsch de la Brasserie en 1924, Adolf Hitler est mis en détention à la prison de Landsberg en Bavière. Après une parodie de procès qui lui servit de théâtre de propagande, il écope d’une peine «scandaleusement» légère et est libéré en 1925. Durant cette courte période d’enfermement, Hitler profite de son oisiveté forcée et de son incapacité à diriger de l’extérieur son mouvement en plein délitement pour rédiger Mein Kampf .

Contenu du livre

Ce pamphlet est à la fois une autobiographie et un manifeste politique. Dans un premier temps, Hitler rédige le bilan de ce qu’il appelle «quatre ans et demi de lutte contre les mensonges, la stupidité et la couardise» puis, dans un deuxième temps, il «rationalise» et corrige ses idées politiques en définissant le national-socialisme. Cet ouvrage le conforte dans sa «vision du monde», dans laquelle il est destiné à devenir le «grand chef» qui redonnerait toute sa puissance et sa gloire à la nation allemande tout en se débarrassant de ses deux grands ennemis: le marxisme et le judaïsme.

Diffusion de l'ouvrage

En 1945, on estime que Mein Kampf a été diffusé à plus de dix millions d’exemplaires en Allemagne, soit un foyer sur deux, cependant «on l’avait mais on ne le lisait pas». Dans les pays anglophones, l’ouvrage est, depuis sa parution, toujours disponible aujourd’hui. De même, il circule librement et en toute légalité dans sa traduction en hébreu en Israël, tout comme en France où seule une mise en garde doit précéder le livre. En Turquie, c’est un bestseller avec 80 000 exemplaires vendus. En 2008, on estime à 70 000 000 le nombre d’exemplaires parus depuis sa première publication en 1925.

A la chute du Troisième Reich, les droits relatifs aux écrits de l’ancien dictateur nazi sont confiés par les Alliés au Land de Bavière qui a pour seule mission d’en limiter la diffusion autant que possible. Cependant, ce livre, bien qu’écrit par Hitler, est soumis aux mêmes règles que tous les autres, c'est-à-dire que soixante-dix ans après la mort de son auteur, il tombe dans le domaine public.

Pourquoi est-il nécessaire de le rééditer?

Aujourd’hui, l’Institut d’Histoire Contemporaine (Ifz) de Munich prévoit de publier en 2015 une édition savante de Mein Kampf «pour faire contrepoids aux publications d’extrême droite qui risquent de paraitre» annonce l’historienne Edith Raim. Alors que le Land de Bavière prévoit de maintenir l’interdiction de distribution de ce livre, certains historiens soulignent que seule sa méconnaissance est dangereuse car elle tend à le surestimer.

Selon le directeur du Ifz, Horst Möller, il ne faut pas oublier avant tout qu’il s’agit d’un «livre insupportable, terriblement ennuyeux, souvent un simple collage d’autres pamphlets de l’époque».

Sur le même sujet