Léon Tolstoï, sa vie, son oeuvre, son style

Ecrivain majeur du 19ème siècle, Léon Tolstoï incarne dans son art l'âme russe portée à la perfection.
53

L'oeuvre de Tolstoï, qui parcourt le 19ème siècle, reflète la vie d'un homme dans sa plus grande intimité et authenticité. Tout est fait en effet pour aller à l'essentiel, il s'agit de " dire vrai ".

Le chef d'oeuvre qui incarne particulièrement cette éthique de vie et cette humanisme, et que nous allons passer à la loupe est : La guerre et la Paix.

Une vie d'intellectuel

Léon Tolstoï naît en 1828 à Poliana dans le district de Toula. Orphelin très jeune,son enfance est chaotique mais son instruction est éclectique. Son premier voyage à Saint - Pétersbourg en 1848 l'incite à parcourir régulièrement l'Europe afin d'étancher sa soif de découvertes et de connaissances.

Il expérimente également la vie de soldat en s'engageant dans l'armée du Danude, et ce, jusqu'au siège de Sébastopol. Et d'ailleurs les Récits de Sébastopol , écrits en 1855, et qui dépeignent la cruauté et l'absurdité de la guerre sont un vrai succès.

Un an plus tard, il s'installe dans sa propriété à Poliana, où il s'éteindra en 1910, et alterne désormais sa vie et ses activités autour de plusieurs centres : les voyages, les méthodes pédagogiques, la gestion de ses domaines, sa vie de famille, une correspondance internationale, et surtout sa création littéraire. On doit particulièrement retenir deux livres essentiels : Anna Karénine et La Guerre et la Paix.

La Guerre et la Paix : un chef d'oeuvre inclassable

Il s'agit de son oeuvre la plus vaste, composée pendant " une époque de halte" de quatre ans. Pour mener à bien cette entreprise, il se jette dans un travail acharné: il lit , se documente, interroge des témoins des guerres Napoléoniennes, observe inlassablement tous les personnages autour de lui afin d'enrichir son récit.

La trame de son roman conjugue plusieurs ingrédients, tels que le reportage militaire, la chronique mondaine, les potins d'antichambre. Et comme son titre le suggère, les scènes de guerre alternent avec celles de la vie civile. Mais finalement, au milieu de tous ces éléments disparates, apparaît une unité de ton et de style étonnante.

A ce titre, Tolstoï délaisse la beauté formelle pour se consacrer à l'exactitude. Il décrit ainsi des scènes de la vie toute simple, comme les bals, les parties de chasse, les promenades en traîneaux. Cette volonté d'exprimer l'amour de la vie l'amène à rechercher le mot juste, ce qui parfois ne fait pas l'économie de certaines répétitions, lourdeurs ou gaucheries.

Finalement l'art de Tolstoï réside essentiellement à épurer, à ne garder que le minimum d'images évocatrices créant le contact entre lui et le lecteur. Par sa manière de révéler le coeur même des êtres par des touches légères, l'auteur est un véritable "impressionniste".

Sur le même sujet