Zoom sur le mariage Princier de Monaco

Zoom sur le mariage organisé le 1er Juillet 2011 entre SAS Le Prince Souverain et Charlène Wittstock, une ex-nageuse Sud-africaine.
2

La rencontre de deux sportifs

Si on devait trouver un seul point commun entre les deux prochains mariés, c’est le fait qu’ils soient tous les deux de grands sportifs. Ou plutôt, qu’ils furent. Sportive de haut niveau, Charlène Wittstock représenta son pays, l’Afrique du Sud, aux JO de Sydney en natation. Idem pour Son Altesse Sérénissime SAS Le Prince Albert II de Monaco : il a représenté Son pays cinq fois aux JO en bobsleigh. Passionné de sport, il assiste ainsi souvent à des compétitions sportives se déroulant en Principauté, notamment les meetings de natation…

Au terme de la compétition, SAS Le Prince Souverain Albert II décide d’inviter toutes les nageuses à une soirée dans Monaco. Au fur et à mesure que la soirée avance, SAS Le Prince Souverain se rapproche de plus en plus d’une certaine nageuse nommée Charlène… A tel point que les deux sportifs décideront de quitter la soirée. SAS Le Prince Souverain va alors faire découvrir les charmes de Sa Principauté à la sud-africaine, lui évoquant même ses problèmes de succession (il n’a alors à l’époque pas d’enfants légitime pour le trône). Le courant passe, mais la nageuse décide de ne pas brusquer les choses. Pour anecdote, elle aurait même perdu le numéro que SAS Le Prince Albert II de Monaco lui aurait passé…

On connaît la suite : des fiançailles l’année dernière et un mariage prévu le 1er juillet. Désormais, Charlène Wittstock accompagne toutes les sorties officielles de SAS Le Prince Souverain.

Charlène Wittstock – Grace Kelly : une ressemblance voulue

Et dans ses dernières sorties officielles, la ressemblance entre Charlène Wittstock et Grace Kelly est de plus en plus frappante. Même port de tête, même allure, même coupe de cheveux. Tout est fait pour que Charlène ressemble à Grace. Mais pourquoi ? D’abord, surement pour que SAS Le Prince Albert II de Monaco se remémore, à la manière du Prince William qui fait porter à Kate la bague que portait sa mère Diana, le souvenir de cette actrice qui s’est tuée dans un accident de voiture le 14 septembre 1982. Sans doute aussi pour se souvenir de la période la plus faste de Monaco sur un plan médiatique, lorsque la Principauté était sous les feux des projecteurs, avec le mariage d’un Prince et d’une actrice mondialement connue.

Un mariage simple

Même si c’est un mariage d’un prince régnant, cela sera un mariage simple. C’est en tout cas le souhait émis en Principauté. Là où au Royaume-Uni, des produits dérivés sont sortis par centaines (des pizzas au sac anti-vomi), aucun produit n’est à l’effigie du Prince ou de Charlène. Des deux couples futurs mariés, c’est le couple de la Principauté le plus discret. Il est vrai que c’est aussi celui dont le mariage est le plus loin dans le temps…

Un souffle nouveau pour la Principauté

Depuis plusieurs années, la famille Princière faisait la une des journaux people pour des raisons davantage négatives que positives. Avec ce mariage, la Principauté espère inverser la tendance et recommencer à ‘vendre du rêve’, comme le fit le Prince Rainier III en son temps. Ce mariage sera bénéfique pour la Principauté. Monaco espère en effet de bonnes retombées économiques. Autant sur le court terme avec tous les hôtels déjà complets pour début juillet, que sur le long terme, avec une augmentation du nombre de visiteurs en Principauté.

Sur le même sujet