Entretien exclusif avec l'auteur français Philippe Besson

Sans aucun doute l'un de nos écrivains actuels les plus importants, Philippe Besson a accepté de répondre à nos questions...
12

« L'écriture est un retranchement de la vie, du monde. Une sauvagerie. »

(Philippe Besson pour Suite 101 )

  • Comment vous est venue l'idée (ou le besoin) d'écrire ?

  • Justement, pensez-vous – comme on l'entend fréquemment – que l'écriture est une “thérapie” ?

  • Content de vous l'entendre dire... Avez-vous des “modèles” littéraires et, si oui, lesquels ?
Marguerite Duras

  • Nous partageons cette admiration pour Duras... Dans votre cas, pourquoi cette auteure en particulier?
L’amant

  • Elle prétendait qu'« écrire, c'est un dépeuplement de la vie ». Qu'en pensez-vous ?

  • Écrivain “de l'intime” ou “du sensible” (comme je vous ai qualifié dans mon article sur Les Jours fragiles ), cela vous convient-il ?

  • Comment travaillez-vous ? Avez-vous des rituels, des habitudes ?

  • Puisque vous évoquez les États-Unis... Vos personnages, dans La trahison de Thomas Spencer , sont nés en Louisiane ; l'intrigue de votre Homme accidentel se noue à Los Angeles et l'une des lettres de Se résoudre aux adieux est écrite de New-York... Pourquoi l'Amérique et avez-vous une prédilection spéciale pour la littérature américaine ?

  • Mais revenons “chez nous”... Que pensez-vous de la littérature française aujourd'hui (si tant est qu'on puisse faire une telle généralité) et vous a-t-elle procuré des “coups de cœur”, ces derniers temps ?
La blessure la vraie

  • Questions plus “littéraires”, à présent, sur votre esthétique. Dans plusieurs de vos livres, vous avez utilisé les formes de la lettre et du journal intime. Pourquoi celles-ci vous séduisent-elles particulièrement ?

  • La plupart de vos textes son rédigés au présent, même ceux de fiction. Pourquoi ?

  • Question piège, maintenant : qu'est, selon vous, un “bon” roman ou une “belle” écriture (si ça existe)?

  • Depuis un peu plus de dix ans, vous publiez presque un livre par an. Êtes-vous à un nouveau texte ? Vos lecteurs assidus, dont je suis, vous attendent avec impatience...

  • Vous avez raison, n'en dites rien... Enfin, quels conseils donneriez-vous aux auteurs en herbe – ils sont nombreux – qui souhaiteraient suivre votre chemin ?

À consulter : le site officiel de l'auteur

Sa bibliographie, sur Evene.fr

Sur le même sujet