"Qui a tué Arlozoroff ?" un roman sur une énigme historique

Publié en 2010, ce roman est toujours à découvrir. Historique, policier, romanesque, on y découvre, ente autres, une figure énigmatique : Magda Goebbels.
9

Déjà le titre interpelle. Qui est cet Arlozoroff ? Quel est le mystère que sous-entend le titre ?

Le roman s’appuie sur des faits historiques : un meurtre non élucidé depuis 1933. Au point qu’en Israël, on pose la question « Qui a tué Arlozoroff ? » quand on se heurte à une énigme.

L’auteur est l’ethno-psychanalyste Tobie Nathan , devenu écrivain.

L’ouvrage se présente comme la quête d’un journaliste, Ezra Moreno, comme l’auteur juif d’origine égyptienne, venu en France lorsque ses parents ont dû quitter l’Egypte lors de la révolution nassérienne.

Moreno est intrigué par un fait divers : lors d’une réception du 14 juillet, Monco, un vieil homme, à moitié clochard, vient mourir à l’ambassade de France à Tel Aviv, victime d’un coup de couteau. Moreno veut enquêter, mais on lui met des bâtons dans les roues, il est même licencié du journal où il travaille. Il décide de poursuivre à son compte.

Deux récits et deux époques, s’enchevêtrent. D’une part, de nos jours en Israël, ceux de la quête d’Ezra Moreno : pourquoi Monco a-t-il été assassiné ? Que savait-il ? D’autre part,au début du XXè siècle en Allemagne, ceux de personnages historiques : Haïm Arlozoroff, Magda Goebbels, née Maria Magdalena Behrend, qui vivront une passion sans issue.

Arlozoroff et Magda .

Victor Arlozoroff est juif d’origine ukrainienne. Ses parents ont fui les pogroms d’Ukraine et ont émigré en Allemagne lorsqu’il était enfant. Très jeune, il se fait le héraut du sionisme et part en Palestine participer au projet de création d’un état juif, il change son prénom pour celui d’Haïm. Il négocie en particulier avec l’Allemagne où monte le nazisme, l’autorisation pour les Juifs d’émigrer en Palestine. Il aurait été le premier président de l’Etat d’Israël sans sa mort en 1933 : il est assassiné, sur une plage de Tel Aviv, par un Arabe qui lui a demandé l’heure et qu’on retrouve lui-même assassiné le lendemain matin.

Maria Magdalena dite Magda, est née en 1901 des amours d’une femme de chambre et du fils de la maison où elle travaillait. Le jeune homme n’a pas voulu reconnaître l’enfant, mais a financé sa scolarité. Une idylle naît avec le frère de son amie Lisa Arlozoroff, Victor, lors qu’elle a 15 ans. Elle le suit dans les réunions sionistes, apprend l’hébreu, envisage de le suivre en Palestine, ce qu’il refuse. A 18 ans, elle rencontre un industriel de 20 ans plus âgé qu’elle, veuf avec 2 enfants, Gunther Quandt, un industriel, parmi les hommes les plus riches d’Allemagne. ll est fasciné par la beauté et l’aplomb de la jeune fille. Magda est ambitieuse, elle se pense appelée à un destin supérieur. Attirée par la perspective d’une vie brillante, elle l’épouse, mais déchante rapidement. Son mari ne la fait pas participer à sa vie sociale, si ce n’est en figurante. Elle prend des amants, voit Arlozoroff lors de ses passages en Allemagne. Leur passion dure. Elle lui offre une montre en or gravée à leurs noms.

Magda Goebbels

Magda et Gunther divorcent, mais se voient toujours. Gunther Quandt fréquente le pouvoir en place. Et Magda rencontre Goebbels qui en tombe amoureux, elle devient sa maîtresse. Lorsqu’ Hitler fait sa connaissance, il est fasciné par cette femme, prototype de « la femme aryenne », et qui adhère totalement son idée d’individus élus. Selon Nathan, il en tombe amoureux, mais ne peut se permettre de consacrer du temps à une épouse car il se doit tout entier à la nation. Il incite Goebbels à l’épouser. Elle aura six enfants, qu’elle empoisonnera avant de se suicider dans le bunker d’Hitler en mai 1945.

Magda se trouve dans une situation schizophrénique : égérie du pouvoir nazi et (ex) amante d’un leader Juif. Si l’information venait à filtrer, cela serait terrible. La réponse à la question « Qui a tué Arlozoroff ? » y a-t-elle son origine ?

Le secret de Monco

Au fil de ses rencontres en Israël, Moreno finira par comprendre la vraie personnalité du vieil homme et les deux récits se rejoindront alors, découvrant ce que savait Moreno.

Un double récit passionnant

Le livre de Tobie Nathan qui, en tant que psychanalyste a dû être fasciné par la personnalité de Magda Goebbels est passionnant. Outre l’aspect romanesque de la vie de Magda, certainement en partie issue de l’imagination de l’auteur, outre l’énigme policière que tente de résoudre le journaliste, Tobie Nathan analyse le rapport des nazis aux juifs, la psychologie de Goebbels, d’Hitler : un livre à la fois roman et document.

« Qui a tué Arlozoroff » Tobie Nathan – Ed Grasset 2010

Sur le même sujet