Les projets de naissance

Qu'est-ce qu'un projet de naissance? Comment le rédiger et aborder le sujet avec le médecin? Quel est son intérêt et quelles sont ses limites?

«Avez-vous fait votre projet de naissance ?»: voilà une phrase que l’on entend de plus en plus souvent depuis quelques années…

Le projet de naissance, ou lettre rédigée par les futurs parents, exprimant leurs désirs concernant l’accouchement, a donc le vent en poupe.

Des futurs parents mieux informés

Il est loin le temps où les jeunes femmes attendant leur premier enfant se contentaient de suivre les conseils de leur mère ou médecin, sans penser à émettre leur avis.

Aujourd’hui, à l’heure où la France reste en tête des pays européens en termes de fécondité (avec l’Irlande et le Royaume-Uni), les futures mamans n’hésitent pas à se renseigner sur les différentes pratiques relatives à l’accouchement et à exprimer ce qu’elles souhaiteraient pour la naissance de leur enfant. Le développement des médias, et Internet en particulier, a largement contribué à ce changement de mœurs, et l’on trouve aujourd’hui différents sites prodiguant force conseils en matière de préparation à l’accouchement, ou forums sur lesquels les futures mamans peuvent échanger leur avis sur les différentes pratiques (quelle préparation à la naissance choisir: classique, haptonomie, yoga…), mais aussi s’interroger sur la maternité à choisir dans sa région ou sur les risques liés à la péridurale, par exemple.

Les futurs papas sont quant à eux de plus en plus associés à ce projet, servant même parfois de médiateur entre l’équipe médicale et leur compagne, là où leurs aïeuls se contentaient souvent de tenir la main de leur compagne et d’avertir les proches de l’arrivée du bébé.

Qu'est-ce qu'un projet de naissance?

Mais en quoi consiste précisément un projet de naissance? Il s’agit d’une lettre rédigée par les futurs parents, dans laquelle ces derniers stipulent leurs souhaits relatifs à toutes les étapes de l’accouchement: le travail, l’expulsion du bébé, la naissance, les soins au bébé et le séjour à la maternité. Dans l’idéal, cette lettre doit être signée par l’équipe soignante de la maternité.

Les parents peuvent ainsi, par exemple, demander à choisir la position qui convient le mieux à la maman pour soulager les douleurs durant le travail ou l’expulsion, d’écouter la musique de leur choix en salle d’accouchement, refuser une surmédicalisation des actes (rupture artificielle de la poche des eaux, épisiotomie…) lorsque celle-ci peut être évitée, refuser toute séparation avec le bébé…

Tenir compte des recommandations médicales

Le fait de présenter leur projet de naissance au préalable aux professionnels de santé concernés permet à ces derniers d’étudier la faisabilité du projet, d’envisager les risques, d’en discuter avec les futurs parents, et le cas échéant, de trouver des solutions «raisonnables» pour les différentes parties. L’article L1111-4 du nouveau Code de la santé publique stipule par ailleurs qu’aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé du patient, et que ce consentement peut être retiré à tout moment.

La réussite d’un projet de naissance dépend donc essentiellement de la bonne information des parents quant aux pratiques médicales et à leurs nécessité et indications, et de la description de leurs désirs à l’équipe médicale qui les suit.

Sur le même sujet