Réussir le concours d'Atsem

Le concours d'Agent territorial spécialisé en école maternelle (Atsem) demande des connaissances techniques et une certaine pratique. Explications.
46

Une des suites logiques du CAP petite enfance peut être de se présenter au concours d'Agent territorial spécialisé en école maternelle (Atsem).

Deux épreuves pour le concours d'Atsem

Ce concours de la fonction publique comporte deux épreuves distinctes :

  • un test écrit d'admissibilité, portant sur les connaissances techniques et territoriales de la future Atsem. Il lui sera notamment demandé de connaître les organes législatifs et exécutifs ; la durée des mandats ou de savoir différencier les compétences de chaque collectivité. Le test comporte également des questions techniques propres au métier de la petite enfance, sur le rythme de l'enfant par exemple. Cette épreuve se compose de 50 questions à choix multiples et dure 45 minutes. La note (qui ne peut être inférieure à 5/20 sous peine d'élimination) se voit attribuer un coefficient 1.
  • une épreuve orale d'admission pour les candidats ayant atteint une certaine note (définie à l'issue des corrections, en fonction du nombre de places disponibles). Cette épreuve se déroule en 15 minutes devant un jury de trois personnes et compte coefficient 2.

Assurer la sécurité des enfants

Si l'épreuve écrite demande surtout une bonne révision des connaissances de base de la fonction publique territoriale, du rôle des collectivités et des consignes d'hygiène et de sécurité pour les enfants, la partie orale est plus ardue.

Le jury (composé de trois membres dont un fonctionnaire d'une collectivité et un directeur d'école maternelle) est là pour évaluer la motivation du candidat et ses capacités à occuper la fonction d'Atsem. Et ses attentes sont très claires : il doit être convaincu, dès les premières minutes que le candidat qu'il a face à lui est conscient de sa mission de sécurité auprès des enfants.

Si l'institutrice a un rôle pédagogique, c'est à l'Atsem que revient tout l'aspect éducatif (« Lavez-vous les mains », « Regardez avant de traverser la route », « Ne courez pas avec des ciseaux », etc). Que ce soit dans la classe, au cours des activités manuelles, ou lors des sorties scolaires, l'Atsem doit toujours avoir à l'esprit qu'elle est là pour veiller à la sécurité des enfants. Et il est important que cela ressorte clairement lors de votre entretien avec le jury.

Une collaboration avec l'institutrice

Si, au moment où vous passez le concours, vous travaillez en crèche, n'oubliez pas d'expliquer que vous êtes consciente que l'Atsem que vous voulez devenir n'a pas autant de responsabilités que vous pouvez en avoir dans votre équipe actuelle. Une Atsem travaille en collaboration avec l'institutrice et ne prend aucune initiative. C'est important de le souligner et de montrer que vous avez conscience des différences que cela implique. Mettez en avant le fait que vous trouvez enrichissant d'aider les enfants à respecter les consignes, de leur apprendre les règles d'hygiène et que cela ne vous dérange nullement d'appliquer les directives d'une autre personne.

Enfin, comme pour tout concours, faites attention à votre attitude physique : évitez les bras croisés, les regards fuyants, le dos courbé. Soyez sûre de vous et faites des réponses franches. Dans le doute, si le sens d'une question vous échappe, n'hésitez pas à reformuler la question, ou à demander au jury de la reposer. Mieux vaut s'assurer d'avoir bien compris, plutôt que de répondre à côté. Et cela montrera aussi que vous savez faire attention à avoir bien saisi une consigne. Ce qui est important dans la fonction que vous voulez exercer !

Sur le même sujet