La montée de l'extrême droite en Europe (première partie)

Mouvances néo-nazies, partis d'extrême droite, groupes fascistes, depuis quelques années tous connaissent une ascension spectaculaire en Europe.
15

Dans toute l'Europe, un besoin d'identité nationale s'est réveillé depuis quelques années. Face à l'immigration et aux problèmes de son intégration, les gouvernements n'émettent qu'une conclusion: le principe du multiculturalisme a échoué. Incapables de proposer une solution à cet échec, les partis de gauche sont de plus en plus rejetés. À l'inverse, la droite et surtout l'extrême droite accaparent ce constat et s'en servent pour affirmer l'importance d'une identité nationale et combattre l'immigration, deux fondements de leur idéologie.

L'Allemagne et la fin du multi kulti: http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1558

La Suède

En Suède, les mouvements d'inspiration nazie se multiplient depuis des années. La tolérance légendaire des Suédois est mise à mal dans un pays où désormais le néo-nazisme est le plus structuré d'Europe. Le groupuscule néo-nazi le plus organisé et le plus puissant était jusqu'à sa dissolution en 2008 le N.S.F. (Front National Socialiste). Il prônait ouvertement la supériorité de la race blanche. À la place, le parti Folkfronten (" Front Populaire") a été fondé par les membres du N.S.F. Il met en avant une image plus acceptable en se dissociant des références hitlériennes comme le salut hitlérien. Le parti politique S.D. (Démocrates Suédois) a également utilisé cette tactique pour se racheter une image. Tactique qui a porté ses fruits puisqu'il est entré au parlement en septembre 2010. Cependant, le magazine antifasciste suédois Expo continue de dénoncer les liens directs que ce parti d'extrême droite entretient toujours avec les néo-nazis.

Pourquoi une telle ascension en Suède?

La Suède est le pays qui accueille le plus de musulmans en Europe. Dans certaines villes, comme à Malmö, il semble que l'extrémisme islamiste soit très présent, ce qui entraîne des conflits entre Suédois et musulmans et entre Juifs et musulmans. L'extrême-droite se sert de cet extrémisme islamiste pour stigmatiser toute la population immigrée. Selon un journaliste suédois, Kurdo Baksi , la presse donne une présence médiatique beaucoup trop importante à l'extrême-droite et aux problèmes de violence que rencontrent les villes comme Malmö alors que ceux-ci restent minoritaires.

Sur la stigmatisation des immigrés: http://www.youtube.com/watch?v=TsL1nhPPJHQ

Illustration du genre de reportage qui attise la haine de l'étranger: http://www.youtube.com/watch?v=NPXxbcjf7E0

L'Italie

Si la Suède est le pays où le néo-nazisme est le mieux organisé, l'Italie est celui où le fascisme est le plus institutionnalisé. Par exemple, le maire de Rome, Giovanni Alemanno, et celui de Vérone, Flavio Tosi, ont obtenu leur mandat à la suite de campagnes clairement xénophobes. Berlusconi lui-même est connu pour ses affinités avec des fascistes, comme le sont certains de ses ministres ou de ses amis, tels Alessandra Mussolini, notamment célèbre pour son "Il vaut mieux être fasciste que pédé". Il faut dire que le gouvernement de Berlusconi est ambigu à souhait au sujet du fascisme. Plus d'une fois, il a minimisé les violences commises par Mussolini; sous son régime, l'apologie du fascisme a été dépénalisée; ses partisans l'acclament souvent d'un salut romain ou du surnom de "duce". Plusieurs parties politiques sont officiellement néo-fascistes comme Forza Nuova (Force Nouvelle) qui condamne entre autre l'avortement, l'homosexualité et l'immigration et prône les valeurs de la famille, de la patrie et de la religion catholique.

Pourquoi cette institutionnalisation du fascisme en Italie?

Outre le fait que l'extrême droite stigmatise une nouvelle fois l'immigration et manipule les peurs des citoyens vis-à-vis de la précarité et de l'insécurité, l'Italie semble présenter une caractéristique pour le moins stupéfiante. En effet, elle a fait preuve depuis longtemps d'une attitude de banalisation envers les régimes fascistes, notamment celui de Mussolini. On ne citera que les propos de Berlusconi au sujet de Mussolini et de ses meurtres: "Il n'a jamais tué personne. Il se contentait d'envoyer des opposants en vacances". Ainsi, les Italiens ne considèrent pas nécessairement le fascisme comme un régime totalitaire et violent.

Sur la banalisation du fascisme: http://blogs.mediapart.fr/edition/usages-et-mesusages-de-l-histoire/article/090908/la-banalisation-des-crimes-fascistes

http://www.arte.tv/fr/3657752,CmC=3672352.html

Sur Vérone: http://www.youtube.com/watch?v=REQKhuotXO8

http://www.youtube.com/watch?v=OUSCCKGVXQU

L'Allemagne

L'Allemagne n'est pas exempte de cette recrudescence de l'extrême droite. Son principal parti néo-nazi est le N.P.D. (Parti National Démocratique Allemand). Derrière une image politiquement correcte, il diffuse un message clairement raciste et xénophobe: il encourage la ségrégation, rejette l'égalité entre tous les hommes et se situe dans la même perspective que les révisionnistes, voire les négationnistes en émettant des doutes sur la réalité de la Shoah. Le N.P.D. a même l'intention de construire des centres de formation pour la jeunesse afin de véhiculer leur idéologie et d'enrôler le maximum de sympathisants.

Pourquoi la montée de l'extrême droite dans un pays pourtant stigmatisé par le passé hitlérien?

Malgré la réunification de l'Allemagne qui remonte à plus de vingt ans, l'homogénéité n'est toujours pas une réalité dans le pays. L'est est pauvre, déserté et ses seuls grands pôles économiques comme la Saxe attirent de plus en plus l'immigration polonaise et tchèque. Dans ce contexte, l'idéologie du néo-nazisme réussit facilement à conquérir des partisans, voire même des villes . C'est le principe de base du N.P.D.: prendre de l'importance à l'est avant de s'attaquer à l'Allemagne de l'ouest.

Le N.P.D. et le négationnisme: http://www1.alliancefr.com/allemagne-le-chef-du-npd-neonazi-nie-l-holocauste-reclame-des-territoires-news0,26,3379.html

La montée du N.P.D.: http://www.dailymotion.com/video/x9e4xr_allemagne-l-extreme-droite-a-la-con_news

La deuxième partie de l'article est disponible ici .

Autre source

Europe, ascenseur pour les fachos

Sur le même sujet