">
user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Publié dans : Les articles Culture de Sandrine Milhau

"Eros et Himéros", exposition de peinture, Anora Borra.

Anora Borra expose ses oeuvres à la Galerie Bortone, dans le 6e arrondissement à Paris, à partir du 31 janvier 2013.

Caractéristiques de la peinture.

Les peintures qualifiées de sensuelles sont chargées d'émotions, représentant des silhouettes féminines. Les toiles attirent l' oeil par leurs couleurs chatoyantes. La sensualité et la chair sont les caractéristiques de la peinture de l'artiste. Anora travaille sur la sur-présence. Les femmes peintes sont surdimentionnées, représentant la puissance de la féminité.

Devenu peintre, après des études d'Art, plutôt autodidacte, originaire de Pau, Anora Borra aime travailler avec des modèles qu'il connaît intimement. Source d'inspiration ou climat propice à la création, tel un artiste, il crée des oeuvres à partir de la réalité mais aussi s'inspire de l'écriture, notamment des surréalistes.

Sensualité, érotisme et réalisme.

Les oeuvres se composent de personnages connues de l'artiste. La peinture presque en relief donne plus de vie à l'oeuvre. L'image apparaît comme une photographie, le trait bien dessiné, le personnage semble vrai, vivant.

Le peintre expose ses oeuvres depuis de nombreuses années. Les corps d'Anora est le titre de l'exposition au Carosse, à Dax, en 2009. Puis Anora expose ses oeuvres à la Galerie Space Marmelade à Paris en octobre 2010, puis au musée de Borda à Dax, Sexe et amour, peintures créées depuis fin 1990.

Eros et Himéros, le thème, les oeuvres.

L'oeuvre complète d'Anora Borra se compose de plusieurs sujets. Des oeuvres, exposées au musée de Dax en juin 2011, représentent la naissance et la maternité. Sa peinture touche à la vie, à sa propre vie. L'exposition à la Galerie Bortone comprend des oeuvres de la collection érotique de l'artiste. Les toiles se composent de personnages féminins seuls ou en groupe. Les créations sont érotiques et sensuelles. Anora Borra choisit le titre: Eros et Himéros symbolisant la femme et le désir. Le peintre associe peinture et poésie. Il cite ou s'inspire directement de Lacan ou d'Aragon, dans ses oeuvres passées, poètes tourmentés, parlant des femmes et de leurs relations.

Trait et technique.

Anora a une technique personnelle: il choisit l'épaisseur et le mélange de matières. La peinture est déposée au couteau, en épaisses couches. Les tableaux sont de grands formats. Les femmes apparaîssent plutôt rondes, le trait est gras. On trouve ce mélange de sensualité et parfois de rondeur.

Approche d'un courant.

Anora Borra fait référence aux grands maîtres de l'Art moderne. Les toiles font

echos aux oeuvres érotiques de Picasso. Il travaille en opposition avec la modernité des images formatées, la plasticité et la publicité. Anora parle d'abstraction figurée. Il signe un livre illustré, en 2007, d'oeuvres réalisées entre 1998 et 2005, édité chez Atlantica, intitulé Anora Borra,Le sens longitudinal.

Interview d'Anora Borra:

-Suite101.fr:Comment avez-vous commencé la peinture?

AB: Progressivement, j'ai commencé la peinture en lisant les poètes surréalistes, Rimbaud..., les poètes maudits et les philosophes. Enfant, mes grands-parents étant couturiers, j'étais déjà dans la création. A l'époque, j'ai rencontré avec mon grand-père, beaucoup d'artistes dans la rue à qui l'on donnait de l'argent. (Michel-Ange...) J'étais très impressionné. A l'âge de vingt ans, je dessinais à la Cocteau. Après avoir visionné le film sur le peintre scandinave, Edward Munch, je me suis jeté dans la peinture. Ce film a fait le lien direct entre la peinture et la vie. Cela a été le déclencheur. J'ai commencé par des grands pastels sur feuilles noires. Je partais de l'ombre pour faire venir la lumière. J'aime le peintres du clair/obscur, tel que Rembrandt. Après quelques années d'étude aux Beaux-Arts, je me suis lancé totalement dans la peinture.

-Suite101.fr: Dans quelle catégorie ou quel mouvement artistique vous situez-vous?

AB: Je me situe dans la figuration. Je suis très ouvert. J'adore Malevitch, Bacon, Freud, Manet... les expressionnistes, le classicisme. La peinture est ma passion. J'aime aussi le cinéma, Fassbinder... et la danse contemporaine: Pina Bauch... Je suis passionné par l'art en général.

-Suite101.fr: Votre technique s'attache au réalisme, les visages comme les corps ont une force de vérité, où trouvez-vous l'inspiration? Peut-on parler de fantasme?

AB: Je pars du réel. Excepté pour quelques toiles où je me suis inspiré d'images, de photographies. Modèles ou amies, les poses duraient des heures, il était préférable de prendre des photos. Je me suis attaché aux détails avec les photos. Les personnes rencontrées, peintes, m'ont inspiré. Les corps portent l'histoire. La nudité a toujours fait partie de la peinture. Je peins le corps avec tout son esprit et sa sensualité. Pour moi, le corps a de l'esprit, indissociable de la matière, selon l'influence de la philosophie orientale.

-Suite101.fr: Couleurs, sensualité et érotisme, votre sujet de prédilection est-il bien la femme, la féminité, le désir? En quoi rapprochez-vous votre travail de celui d'un poète, d'un écrivain?Est-ce un appui ou un travail semblable? Que représente pour vous les surréalistes?

AB: J'ai beaucoup lu, de la poèsie, de la psychanalyse: Lacan, Freud..., la mythologie grecque...c'est tout un fonctionnement. La peinture s'est inspirée de la mythologie. On trouve une part d'humanité dans le désir. L'humain a besoin de se projeter hors du réel. La femme pour un homme est l'image inversée, l'inconnu. On porte chacun une part de masculinité et de féminité. La femme est pour moi, de part ma culture, l'étrangeté et le merveilleux. C'est un miroir de ma sensibilité. La femme est objet du regard des autres.

Il y a, dans ma peinture, une part d'obscénité quand la nudité est crue. Les couleurs habillent les personnages.

Comme tous les arts, la poèsie et la peinture sont des instruments différtents. Je me suis jeté, au début, dans la peinture sans technique. J'agis avec passion dans l'élan. Je suis dans le présent, dans l'instant. Ensuite, je suis allé chercher des techniques qui pouvaient me servir. J'ai des doutes mais je n'ai pas de complexes. Dans l'écriture de la poésie comme dans la peinture, il y a le silence, la suspension du temps. Chaque artiste est confronté à un moment à l'oubli du temps dans sa création. L'expérience est très intèressante.

J'utilise l'huile, matière sensuelle, pour certains de mes tableaux. Je travaille avec des truelles, des couteaux, des pinceaux. Lumière et espace sont essentiels pour mon travail.

-Suite101.fr: Avez-vous des oeuvres, des sujets en préparation?

AB: Le sujet de mes oeuvres est principalement la femme. Le fait de travailler cette année dans des squats artistiques à Paris m'a motivé. Mais la nature est très importante pour moi, ma deuxième demeure est dans le Sud-Ouest. Pourquoi ne pas traiter la nature en grand format tout en continuant ma recherche sur la féminité? Il y a sûrement un rapport entre féminité et nature.

Eros et Himéros, exposition de peinture signée Anora Borra,

A la Galerie Bortone,

13 rue Mazarine, 75006 Paris.

Tél: 06 87 75 02 80

corrado@bortone-art.com

www.bortone-art.com/

À propos de l'auteur

user_images/21162_fr_dscf0331.jpg

SANDRINE MILHAU

Sandrine Milhau

san11@hotmail.fr

Née le 21/04/1977

OBJECTIF
  • 113

    Articles
  • 3

    Séries
  • 3

    Abonnés
  • 3

    Abonnements

Poursuivez la discussion!